Engie : le plan de transformation sur sa lancée

En annonçant des ventes d'actifs pour huit milliards d'euros en 2016, le plan de transformation de l’énergéticien Engie commence à faire ses preuves.

En annonçant des ventes d'actifs pour huit milliards d'euros en 2016, le plan de transformation de l’énergéticien Engie commence à faire ses preuves.

En 2016, le groupe Engie a lancé un plan ambitieux de transformation stratégique à trois ans pour devenir le leader de la transition énergétique dans le monde. Le plan de transformation de l’énergéticien prévoit quinze milliards d'euros de cessions entre 2016 et 2018, et quinze milliards d'investissement « de croissance » sur la même période. L’objectif de ce plan est de recentrer le groupe sur des actifs non soumis aux variations des matières premières, sur les services à l'énergie et sur des activités peu émettrices de CO2, de manière à restaurer et à stabiliser une rentabilité qui n'a cessé de décliner ces dernières années. Un an après l'annonce du lancement du plan de transformation d'Engie, Isabelle Kocher, la directrice générale du groupe, a indiqué que ce programme était non seulement en bonne voie, mais qu'il était même en avance, le groupe annonçant des ventes d'actifs pour huit milliards d'euros.

Sur trois ans, l'enveloppe d'investissement se répartira entre les trois moteurs de croissance du groupe, c’est-à-dire la production d'énergie peu émettrice de CO2, les infrastructures et les services. « Ces investissements généreront un milliard d'euros de résultat opérationnel courant en année pleine après le plan de transformation », a indiqué Judith Hartmann, sa directrice financière.

« Engie est de retour dans une dynamique de croissance organique : nous prévoyons une hausse significative de notre résultat net récurrent dès 2017 », a insisté Isabelle Kocher. En durcissant son plan de transformation, et en accélérant les économies, le groupe espère un retour à une croissance ferme cette année.

 

Vanessa Benesty