Actility : le monde de l’IoT ou rien

Autre acteur majeur de l’Internet des objets aux côtés de Sigfox en France, le breton Actility lui emboîte le pas financièrement avec pas moins de 70 M€ levés.

Autre acteur majeur de l’Internet des objets aux côtés de Sigfox en France, le breton Actility lui emboîte le pas financièrement avec pas moins de 70 M€ levés.

Ce n’est plus un secret pour personne : l’Internet des objets (IoT), qui devrait compter près de trente milliards d’ordinateurs, de téléphones, de thermomètres et autres gadgets dès 2020, fait partie des marchés les plus à même de fournir une croissance à plusieurs chiffres. C’est donc sans surprise qu’Actility réalise la plus grosse levée de fonds de ce début d’année 2017 avec soixante-dix millions d’euros récoltés auprès de Creadev (le véhicule d’investissement de la famille Mulliez), BPIFrance, et les industriels allemand Bosch et anglais Inmarsat. Ils rejoignent les partenaires historiques de la start-up bretonne fondée en 2010 par Olivier Hersent et Nicolas Jordan (Orange, KPN, Swisscom, Foxconn, Idinvest, Ginko). Dans un contexte similaire à celui de Sigfox lors de son tour de table de cent cinquante millions d’euros en novembre dernier, Actility envisage d’accélérer le développement de ses produits, dont la solution de réseau national et international interconnecté ThingPark fait figure de proue, et sa présence à l’étranger. Comme bien souvent, l’Amérique du Nord et la Chine sont des priorités. Des acquisitions serait d’ailleurs dans les tuyaux.

 

FS