Air, eau et biodiversité : le triptyque sur lequel la France doit progresser

La Commission européenne a dressé une analyse des politiques environnementales de tous les pays de l'UE. Si la France y apparaît comme une bonne élève, plusieurs axes d'amélioration ont toutefois été identifiés.

La Commission européenne a dressé une analyse des politiques environnementales de tous les pays de l'UE. Si la France y apparaît comme une bonne élève, plusieurs axes d'amélioration ont toutefois été identifiés.

Le tableau est dressé. Après un examen poussé des politiques environnementales des vingt-huit États membres de l'Union européenne (UE), la Commission européenne pointe trois axes sur lesquels la France doit progresser : l'amélioration de la qualité de l'air, la réduction de la pollution de l'eau et une meilleure prise en compte de la biodiversité, afin de garantir la protection des habitats et des espèces. En effet, le rapport dénonce une qualité de l'air « préoccupante » et une pollution toujours élevée des masses d'eau due principalement à l'agriculture. Côté biodiversité, la Commission signale notamment que seulement 12,7 % du territoire français sont couverts par le dispositif Natura 2000, contre 18,1 % en moyenne dans l'Union européenne (UE).

Au-delà de ces axes d'amélioration, le rapport salue plusieurs points sur lesquels la France affiche son ambition environnementale : la loi de transition énergétique pour une croissance verte, le programme d'investissements d'avenir, le réseau de pôles de compétitivité, la Nouvelle France industrielle. Il consacre également la France comme un « acteur majeur » au niveau européen en matière d'éco-innovation.

Dans la lignée de ce rapport, la Commission a signalé qu'elle lancerait prochainement des discussions avec chacun des État membres, ainsi qu'un outil d'échange visant à encourager l'entraide et à susciter des débats politiques.

 

B. B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Une arme supplémentaire pour la Cnil

Une arme supplémentaire pour la Cnil

La société Hertz France écope de la première sanction pécuniaire prononcée en vertu de la loi pour une République numérique.

Europe 1 fait peau neuve

Europe 1 fait peau neuve

Arrivé il y a deux mois aux commandes de la radio, Frédéric Schlesinger a frappé fort en renouvelant une grande partie de la direction et en attirant...

Chiffre du jour : 51

Chiffre du jour : 51

C’est le nombre d’entreprises postales dans le monde qui assurent aussi un service financier, soit 28 % d'entre elles.

Jean-Luc Koffi Vovor : "Entre 2009 et 2015, les volumes annuels de levées ont été multipliés par cinq"

Jean-Luc Koffi Vovor : "Entre 2009 et 2015, les volumes annuels de levées ont été multipliés par cin...

Associé fondateur de la société Kusuntu, Jean-Luc Koffi Vovor promeut le capital-investissement en Afrique depuis 2009. Il coanime l’Observatoire afri...

Jean-Michel Huet (BearingPoint) : "Utiliser le digital comme catalyseur du développement"

Jean-Michel Huet (BearingPoint) : "Utiliser le digital comme catalyseur du développement"

Les avancées digitales que connaît l’Afrique lui permettent de sauter les étapes de son développement et d’être en passe de devancer les autres cont...

Chiffre du jour : 16 %

Chiffre du jour : 16 %

C’est le taux de décideurs qui pensent que le digital a déjà transformé leur chaîne logistique, selon un rapport de Deloitte et Mitsubishi Heavy Indus...

Damien Martin (Babilou) : «  la chance n’existe pas,  elle se provoque »

Damien Martin (Babilou) : « la chance n’existe pas, elle se provoque »

Damien Martin est arrivé chez Babilou en 2015 avec l’objectif d’accompagner la croissance internationale du groupe. Acquisitions, déploiement de nouve...

Olivier Granet (AccorHotels) : "Il existe une réelle intensification des flux interrégionaux"

Olivier Granet (AccorHotels) : "Il existe une réelle intensification des flux interrégionaux"

Premier opérateur hôtelier international, AccorHotels est un acteur économique de référence en Afrique. Olivier Granet évoque l’ambition du groupe et...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message