Bilan 2015 du médiateur de l’AMF

L’Autorité des marchés financiers (AMF) confirme l’attrait pour la médiation de la part des épargnants notamment.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) confirme l’attrait pour la médiation de la part des épargnants notamment.

La médiation a la côte. Moins de deux mois après l’obtention de son agrément, Marielle Cohen-Branche présente son rapport annuel. Et les chiffres semblent favorables à la résolution amiable des litiges financiers. D’abord, le nombre de dossiers reçus a augmenté de 40 % par rapport à l’année précédente. Au cours de l’année 2014 le Médiateur de l’AMF a été saisi à 1406 reprises. Or, 745 dossiers relevaient bien de son champ de compétence. Le Médiateur a rendu au total 364 avis dont la quasi-totalité a été suivie par les parties. Ensuite, deux problématiques principales touchent les épargnants. Dans le prolongement de l’année précédente, l’épargne salariale continue à poser d’importantes difficultés. Les saisines en la matière ont été multipliées par douze depuis 2012. Le trading très spéculatif est également une priorité. Le Médiateur rend des avis très largement favorables aux épargnants. Tout ou partie des sommes perdues sont ainsi récupérées.

 

(Photographie : Marielle Cohen-Branche, Médiateur de l'AMF)

 

E. M.