Bouygues cède 1 800 tours à l'espagnol Cellnex

Cette opération lui permet de faire rentrer du cash (854 M€) et d'accélérer les investissements dans ses réseaux.

Cette opération lui permet de faire rentrer du cash (854 M€) et d'accélérer les investissements dans ses réseaux.

Si beaucoup d'équipements de télécommunications sont encore détenus par les télécoms, pylônes inclus, cette dernière activité n'est plus jugée stratégique par Bouygues Telecom qui joint le geste à la parole et cède 1 800 tours à l'espagnol Cellnex pour 500 M€. Cette opération, complétée par un accord de construction de 1 200 tours lors des cinq prochaines années pour 354 M€, permet au télécom français de faire rentrer 854 M€ de cash au total. Précision qui a son importance, Bouygues conserve la propriété des éléments actifs des installations vendues (cartes télécoms 4G, antennes...). Il compte d'ailleurs utiliser cette rentrée d'argent pour développer ses réseaux, lui qui occupe la dernière place des investissements consentis par les télécoms en 2016 avec 800 M€ contre plus d'un milliard d'euros pour chacun de ses concurrents domestiques (Orange, Free, SFR). S'il est bien positionné sur la 4G, Bouygues présente de vraies lacunes en matière de fibre. De son côté, Cellnex envisage de profiter des 61 M€ d'Ebitda généré par le lot de 3 000 pylônes et élargir ses infrastructures en prévision de la 5G.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !