Chiffre du jour : 75 %

C’est la proportion de salariés qui affirment ne pas pouvoir décliner les invitations aux réunions selon une étude réalisée par OpinionWay.

C’est la proportion de salariés qui affirment ne pas pouvoir décliner les invitations aux réunions selon une étude réalisée par OpinionWay.

Résultat, ils passent en moyenne 4,5 heures hebdomadaires en réunion, soit trois semaines et demi de travail chaque année. Le seul bémol, c’est que la plupart de ces rencontres constituent une perte de temps selon les sondés. Ils sont ainsi que 52 % à considérer que ces réunions de travail sont réellement productives. Parmi les reproches avancés par les 1 012 salariés interrogés, l’absence d’ordre de jour et d’objectifs clairement définis pour 18 % d’entre eux tandis que 26 % n’y voient carrément aucune utilité. 

 

Une multitude d’avis et de consultations

 

Conclusion, des salariés moins impliqués (44 %) dans les prises de décisions qui utilisent leur smartphone et leur ordinateur pour faire autre chose comme consulter des mails (57 %) ou encore surfer sur le net (43 %) par exemple. C’est surtout la surcharge collaborative qui explique ces résultats avec des avis et recommandations en nombre important. Face à ce constat, il est grand temps que les réunions aboutissent à plus de décisions concrètes.

 

G P-C 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !