Création de l’Agence française anticorruption

La mise en place d’un service chargé de la prévention et de l’aide à la détection de la corruption a été votée par l’Assemblée nationale le 6 juin et confirmée par le Sénat.

La mise en place d’un service chargé de la prévention et de l’aide à la détection de la corruption a été votée par l’Assemblée nationale le 6 juin et confirmée par le Sénat.

Le gouvernement prend le problème de la corruption à bras le corps avec la création de l’Agence française anticorruption (AFA). Prévue par la loi dite Sapin II, cette nouvelle autorité administrative, qui remplace l’actuel Service central de prévention de la corruption (SCPC), disposera de prérogatives et de compétences étendues. Placée sous l’autorité des ministres de la Justice et des Finances et dirigée par un magistrat extérieur à l’ordre judiciaire, celle-ci aura « pour missions de prévenir les faits de corruption, de trafic d’influence, de concussion, de prise illégale d’intérêt, de détournement de fonds publics et de favoritisme, et d’aider à leur détection par les autorités compétentes et les entreprises concernées ». Elle se chargera notamment du contrôle de la mise en place de programmes anticorruption dans les sociétés de plus de cinq cents salariés et dont le chiffre d'affaires est supérieur à cent millions d'euros. La commission de sanction de l’agence  pourra par ailleurs prononcer des peines allant jusqu’à un million d’euros. Toute personne s’opposant à son autorité se verra condamnée à deux ans d’emprisonnement et 50 000 euros d’amende.

 

Afin de mener à bien ses missions, l’AFA verra son effectif passer de seize à soixante-dix personnes et son budget annuel atteindre quinze millions d’euros.

 

ES

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chiffre du jour : 3,4 %

Le chiffre du jour : 3,4 %

C’est le poids du e-commerce dans le PIB mondial, d’après le centre de recherche Ecommerce Foundation. Un marché en plein essor qui doit encore gagner...

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Une entreprise qui compte parmi les 10 plus importantes du monde avec la croissance d’une start-up. Le succès de Tencent est indiscutable mais la comp...

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Les foncières Gecina et Icade procèdent chacune à des acquisitions importantes d’autres sociétés d’investissement immobilier cotées (siic) pour la fin...

La gamification du recrutement

La gamification du recrutement

Avec l’arrivée des « millenials » sur le marché de l’emploi, certaines sociétés optent pour des campagnes de recrutement originales en conduisant les...

Chiffre du jour : 22

Chiffre du jour : 22

C’est le nombre d’universités françaises représentées dans le dernier classement de Shanghai (ARWU). Une performance en demi-teinte compte tenu de la...

La République en marche en perte de vitesse ?

La République en marche en perte de vitesse ?

Seuls 32 % des militants LREM ont participé à la consultation lancée par le parti au début de l’été pour renouveler ses statuts. Essoufflement général...

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes va succéder à Jean-Michel Malbrancq la tête de GE Healthcare Europe à partir du 1er octobre 2017.

Le chiffre du jour : 20 MD €

Le chiffre du jour : 20 MD €

C’est le coût du déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire français, le chantier d’infrastructure le plus important du pays.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message