Cyrille Courtier (MHCS) : « La qualité du dialogue social est une tradition »

Après vingt-cinq ans chez PSA, Cyrille Courtier a rejoint MHCS, filiale de LVMH qui regroupe les vignobles de Champagne les plus illustres. Il évoque l’alliance entre les savoir-faire ancestraux et la culture du luxe du groupe, ainsi que la vivacité du dialogue social.

Après vingt-cinq ans chez PSA, Cyrille Courtier a rejoint MHCS, filiale de LVMH qui regroupe les vignobles de Champagne les plus illustres. Il évoque l’alliance entre les savoir-faire ancestraux et la culture du luxe du groupe, ainsi que la vivacité du dialogue social.

Décideurs. Votre entreprise est par nature fortement ancrée dans son territoire, mais elle est aussi intégrée au groupe LVMH. Comment cela se traduit-il au niveau RH??

 

Cyrille Courtier. S’agissant des métiers de la vigne, de la production et de l’œnologie, nos profils sont locaux et héritiers de savoir-faire ancestraux. Ils sont attirés par notre groupe car nous sommes les leaders en champagne. Mais pour les fonctions marketing ou commerciales par exemple, il est intéressant de pouvoir puiser dans le vivier de LVMH, notamment s’agissant des profils internationaux.

 

L’intégration au groupe peut-elle permettre de développer les métiers historiques??

 

LVMH a créé un Institut des métiers d’excellence. MHCS s’est associée à cette démarche. Un programme de formation en liaison avec le lycée viticole d’Avize a été développé. Il forme douze jeunes en alternance sur un cycle de deux ans. Il se base sur le BPREA, le Brevet professionnel responsable exploitation agricole, conçu pour les personnes destinées à reprendre l’exploitation familiale.

 

Ce cycle permet-il une transmission du savoir-faire de LVMH??

 

Tout à fait. Il est clair que nous n’allons pas nécessairement embaucher les douze diplômés. L’idée est d’apporter aux étudiants un éclairage particulier lié au savoir-faire du groupe dans le secteur du luxe. Un exemple avec le module « visites et réception »?: lorsqu’on est viticulteur indépendant, on ne se préoccupe pas toujours de la qualité de l’accueil du public. Grâce au cursus, les élèves y sont sensibilisés. On leur apprend l’art de la réception et la façon de mettre le produit en avant.

 

Pourriez-vous nous parler de la pénibilité au travail??

 

Certains de nos salariés sont dehors toute l’année alors que les conditions météorologiques peuvent être compliquées. La taille de la vigne est un travail physique qui se fait manuellement. Même si les critères de pénibilité légaux ne se rencontrent pas dans notre activité, nous améliorons en permanence les conditions de travail.

 

Comment appréhender ce sujet au sein de l’entreprise??

 

Plusieurs groupes de travail sont constitués avec pour mission de réfléchir à l’ensemble des sujets liés à la pénibilité?: ergonomie des postes, mesures de l’outillage… Il y a d’importantes actions de prévention, même s’il peut aussi y avoir des correctifs à apporter qui impliquent d’organiser des reclassements de vignerons sur d’autres entités de l’entreprise.

 

Cette organisation par groupes de travail est-elle généralisée??

 

Oui, et c’est aussi une tradition. La qualité du dialogue social est réelle. Il existe plusieurs groupes de travail thématiques, qui réunissent des managers et des responsables syndicaux. Associer opérationnels et partenaires sociaux est une solution originale qui assure un dialogue social respectueux et constructif. Certains groupes sont quasiment permanents, comme sur les questions d’ergonomie. Ce sujet n’est jamais épuisé. Il y a toujours de nouvelles technologies à prendre en compte. À titre d’exemple, nous avons réalisé des investissements importants dans le pilotage informatisé des cuves. Les organisations syndicales sont vigilantes sur ce genre d’aménagement mais nous en parlons au sein des groupes de travail.

 

Propos recueillis par Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutement »

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutem...

Syntec Conseil en recrutement constitue la seule structure représentative de la profession qui rassemble près de 130 cabinets de recrutement. Antoine...

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Le premier groupe européen coté d'immobilier commercial met en œuvre un programme de rachat d'actions d'un montant maximal de 750 millions d'euros, ho...

Le chiffre du jour : 550 €

Le chiffre du jour : 550 €

En août 2017, le kilo de vanille a atteint la somme record de 550 euros, il n’était que de cinquante-trois euros il y a quatre ans. La précaution néce...

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Après dix ans d’absence à l’international, le groupe Eiffage entreprend avec succès sa reconquête du continent. Retour sur la stratégie du groupe en A...

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Le 24 septembre, les grands électeurs sont appelés à renouveler la moitié du Sénat. L’arrivée de 170 nouveaux élus à la chambre haute aura-t-elle un i...

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

INFLUENCEUR. Interlocuteur régulier des pouvoirs publics, le secrétaire général de la Fenvac (Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accid...

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Se saisissant de la question des conditions de travail dans les cabinets d’avocats, le gardien des droits individuels a lancé au début de l’été une en...

Une arme supplémentaire pour la Cnil

Une arme supplémentaire pour la Cnil

La société Hertz France écope de la première sanction pécuniaire prononcée en vertu de la loi pour une République numérique.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message