Epamarne étend son périmètre

L’établissement public d’aménagement de la ville de Marne-la-Vallée,  s’élargit de dix-sept communes supplémentaires.

L’établissement public d’aménagement de la ville de Marne-la-Vallée, s’élargit de dix-sept communes supplémentaires.

En 2016, Nicolas Ferrand, l’actuel directeur général des établissements publics d’aménagement de Marne-la-Vallée (Epamarne/Epafrance ), déclarait s’atteler à la construction « de la ville du XXIème siècle ». Le territoire de Marne-la Vallée se veut en effet novateur à plus d’un titre.

Avant-gardiste, les établissements publics intégrent la maquette numérique BIM (Building Information Modeling) dans leur activité d’aménageur, offrant ainsi une meilleure lisibilité du projet en maîtrisant les coûts et l’efficacité collectives à l’échelle du territoire.

Par ailleurs, Epamarne est engagé dans la réduction du bilan carbone de la ville. Le but est de faire de cette région un territoire plus responsable et à faible émission de gaz à effet de serre. En pratique, depuis 2015 l’usage du bois et des éco-matériaux est prescrit dans un tiers des opérations de logements.

Aujourd’hui, Marne-la-Vallée s’étend de dix-sept communes avec des villes telles que Chelles ou Brou-sur-Chantereine. Ce nouveau périmètre de trente-huit communes renforcera encore son attractivité par la construction future de deux stations de la ligne 15 sud du futur métro le Grand Paris Express.

V. B.