Eric Barroca (Nuxeo) : « Nos solutions performent dix fois mieux que n'importe quelle autre plate-forme du marché »

Rencontre avec le CEO d'une start-up qui vient de lever 30 M$ dans le data management .

Rencontre avec le CEO d'une start-up qui vient de lever 30 M$ dans le data management .

Dealmakers. En quoi l'offre de Nuxeo est-elle différente de la concurrence ?

Eric Barroca. Notre plate-forme logicielle est axée sur la gestion des digital assets de l'entreprise, et précisément ceux qui sont d'une valeur importante pour le client. Souvent, ces actifs numériques sont au cœur de la transformation digitale qui fait évoluer son métier. Parfois, ils reflètent une source essentielle de droits de propriété intellectuelle ou ils sont clés dans l'acquisition de nouveaux clients. Par rapport à la concurrence, nous faisons d'abord la différence sur la fiabilité. Nos solutions « performent » dix fois mieux que n'importe quelle autre plate-forme du marché, en volume comme en débit de requêtes. Ensuite, notre offre est hautement configurable, ce qui est crucial lorsque vous hébergez et stockez des données complexes, stratégiques. Nos clients doivent pouvoir paramétrer ce pan d'activités au détail près en raison de cette complexité précisément. Avec Electronic Arts par exemple, nous travaillons sur les builds de jeux et le contrôle de leur accès avant leur sortie. 380 propriétés font d'un jeu vidéo ce qu'il est ! C'est évidemment un sujet critique puisque la partie relative à la distribution aux développeurs et testeurs doit être tracée alors que toute autre partie tierce – les joueurs au premier plan – ne peut en bénéficier.

 

Nuxeo, c'est donc d'abord du stockage de données puis de la gestion ?

La première fonction de notre technologie est de stocker et distribuer au mieux les données stratégiques des firmes. Ensuite, nous gérons le contrôle de l'accès à ces informations. La sécurité est une priorité et c'est pour cela que le Ministère de la Défense aux États-Unis ou l'US Navy font partie de nos grands clients. La seconde partie du travail consiste à appliquer des règles métiers pour le traitement, l'analyse et la visualisation des données elles-mêmes, ou de l'activité globale. Cela se traduit par de la conversion vidéo ou du storyboarding par exemple.

 

Quel est le prix de cette solution ?

C'est cher, mais c'est assumé. Notre produit, la plate-forme Nuxeo, est accessible en open source. Mais la solution globale est uniquement disponible sous forme d'abonnement. L'offre d'entrée de gamme commence à 100 000 euros et les prix peuvent monter jusqu'à plusieurs millions d'euros pour les options les plus fines, techniques.

 

Goldman Sachs et Kennet Partners sont entrés au capital. Est-ce le signe clair d'une migration de l'essentiel de vos activités vers l'international ?

En réalité, cela fait un moment que nous sommes présent à l'international. Plus de 60 % des revenus et la moitié des effectifs sont situés aux États-Unis. Aujourd'hui, notre stratégie est d'asseoir encore davantage notre activité sur ce territoire, et d'ouvrir l'Europe du Nord et le Japon. L'Allemagne ouvrira dans les prochaines semaines.

 

FS