Formation en France : peut mieux faire

Malgré 32 milliards d’euros investis chaque année, les chiffres 2016 de l’OCDE place la France en queue de peloton européen avec une participation à des activités formelles et/ou non formelles de formation avoisinant seulement les 36 %. Elle monte à 53 % en Allemagne, 56 % au Royaume-Uni et jusqu'à 64 % aux Pays-Bas. Seule l’Italie affiche un pourcentage plus bas (25 %).

Malgré 32 milliards d’euros investis chaque année, les chiffres 2016 de l’OCDE place la France en queue de peloton européen avec une participation à des activités formelles et/ou non formelles de formation avoisinant seulement les 36 %. Elle monte à 53 % en Allemagne, 56 % au Royaume-Uni et jusqu'à 64 % aux Pays-Bas. Seule l’Italie affiche un pourcentage plus bas (25 %).

La participation à des activités formelles et/ou non formelles de formation avoisinant seulement les 36 % en France, 53 % en Allemagne, 56 % au Royaume-Uni et jusqu'à 64 % aux Pays-Bas. Ces résultats français médiocres pourraient trouver leur origine dans l’organisation complexe de l’écosystème de la formation. La Cour des comptes, dans son rapport annuel de 2017, fait écho à des pratiques frauduleuses qu’elle considère liées à une « multiplicité des prestataires de formation » qui seraient plus de 55 000. À titre de comparaison, l’Allemagne, affichant un taux de participation plus élevé, comptabilise neuf fois moins d’organismes (environ 6 000).

Autre constat révélé par le Baromètre Formation 2016 de Cegos, la France serait également distancée par ses voisins dans son utilisation d’outils de formation à distance. Parmi le panel de salariés européens sondés, 61 % d’Espagnols déclarent s’être formés grâce à des modules de e-learning au cours des trois dernières années. Les Français sont deux fois moins. Ils seraient également 25 % à avoir recours aux Mooc, Spoc et Cooc, là où les plus demandeurs, les Britanniques, sont 45 %. Ces écarts constatés dans l’utilisation du digital s’expliqueraient notamment par un attachement des Français plus marqué au présentiel : ils sont en effet 57 % à le considérer comme le moyen de formation le plus efficace, contre 42 % des Anglo-Saxons.

Outre-Manche, ce serait notamment pour s’autoformer que les Britanniques feraient davantage usage des supports numériques. Selon une étude de la Fédération de la formation professionnelle « Comprendre (enfin !) la formation » publiée en novembre 2016, ils dépenseraient plus de neuf milliards de livres sterling (environ onze milliards d’euros). En comparaison les Français y consacrent 1,4 milliard d’euros.

Mais si la France fait à certains égards figure de mauvaise élève, ce sont tout de même les Français qui affichent, après formation, le taux de satisfaction le plus élevé.  

 

 

CG

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Avec Pronovias, le leader mondial des robes de mariée, BC Partners réalise un joli coup sur le marché européen du private equity. Jean-Baptiste Wautie...

Dimitri Farber (Tiller) « Tiller permet de répondre au casse-tête comptable des restaurateurs »

Dimitri Farber (Tiller) « Tiller permet de répondre au casse-tête comptable des restaurateurs »

Après avoir levé cent mille euros en janvier 2015 et quatre millions en avril 2016, Tiller a réussi à devenir le leader français du secteur des caisse...

Deux entrants dans le réseau Simon Avocats

Deux entrants dans le réseau Simon Avocats

Le réseau de cabinets fondé par Simon Associés s’enrichit de deux nouveaux partenaires à Toulouse et à Saint-Denis de La Réunion.

Le chiffre du jour : 104 millions

Le chiffre du jour : 104 millions

C’est le nombre d’abonnés total du service de streaming légal Netflix au deuxième trimestre de 2017, d’après une fiche transmise aux actionnaires. L’e...

Yves Hinnekint (Opcalia): « Nous avons une responsabilité d’innovation sociale »

Yves Hinnekint (Opcalia): « Nous avons une responsabilité d’innovation sociale »

Opcalia est un acteur national de premier plan dans la collecte et la gestion des contributions des entreprises au titre de la formation professionnel...

La primauté de la négociation d’entreprise : un concept nouveau ?

La primauté de la négociation d’entreprise : un concept nouveau ?

L’idée est intéressante. Elle est d’ailleurs au cœur du projet de réforme du droit du travail actuellement en discussion. Mais cette idée est-elle aus...

Diversité : la parole se libère

Diversité : la parole se libère

En 2006, Eurodisney publie une offre d’emploi commençant par la phrase suivante : « Si vous êtes intéressé(e) et de nationalité européenne… ». L’affai...

Sabine Marcellin rejoint Staub & Associés

Sabine Marcellin rejoint Staub & Associés

A l’approche de la date d’application du nouveau règlement européen sur les données personnelles le cabinet Staub & Associés se dote d’un atout de...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message