FTI Consulting, partenaire privilégié

FTI Consulting est sur tous les fronts du conseil stratégique aux entreprises. En France, le cabinet accélère sa stratégie de développement en misant notamment sur le support aux litiges et contentieux et en anticipant les pressions réglementaires. Alexandre Rivière et Stéphanie Lhomme, deux piliers du bureau parisien, passent en revue les challenges passés et à venir.
L'équipe de FTI Consulting Paris au 1er décembre 2016 (de g. à dr.) : Thierry Linares, Alexandre Rivière, Juliette Fortin, Emmanuel Grand, James Nicholson, Stéphanie Lhomme, Renaud Dutreil et Arnaud Salla.

FTI Consulting est sur tous les fronts du conseil stratégique aux entreprises. En France, le cabinet accélère sa stratégie de développement en misant notamment sur le support aux litiges et contentieux et en anticipant les pressions réglementaires. Alexandre Rivière et Stéphanie Lhomme, deux piliers du bureau parisien, passent en revue les challenges passés et à venir.

La liste des domaines d’intervention de FTI Consulting est impressionnante : finance d’entreprise et restructuration, conseil économique et financier, accompagnement lors d’arbitrages, de litiges commerciaux, compliance, investigations de fraude et corruption, conseil en gouvernance, communication stratégique et de crise, et forensic informatique et data analytics. Les dénominations des groupes d’activité de la société sont en réalité une simplification du panel détaillé d’interventions ciblées. Grâce à cette couverture, le cabinet est devenu un acteur international full service dans le conseil stratégique dédié aux entreprises en quelques années à peine.

 

Créé en 1982 par Dan Luczak et Joseph R. Reynolds aux États-Unis, FTI s’est installé à Paris en 2006. Depuis, le bureau a attiré Renaud Dutreil, entrepreneur français, ancien ministre des PME et à l’origine d’une loi qui porte son nom. En qualité de chairman, il intervient comme conseiller spécial pour la communication stratégique. Il est entouré d’équipes capables d’intervenir – directement ou avec le soutien du réseau – dans les domaines stratégiques de la vie de l’entreprise.

 

En pointe dans l’arbitrage

L’activité d’arbitrage est par exemple une des plus anciennes de FTI Consulting. Lancée en 2009 par James Nicholson, elle s’est transformée au fil des ans en une équipe pluridisciplinaire spécialisée dans l’expertise économique et financière sur les dossiers d’arbitrage international. Récemment, elle est intervenue devant la cour de la CCI ou le Cirdi, notamment dans le secteur des énergies. «Notre équipe vient essentiellement en support au contentieux et à l’arbitrage sur les aspects de chiffrage et d’évaluation des réclamations», explique Alexandre Rivière, senior director ayant participé au développement de l’activité depuis sa création.

 

Et puisque Paris est une place importante de l’arbitrage international, FTI continue de s’étoffer avec l’arrivée de spécialistes en énergie et en construction. «Nous développons l’éventail de nos compétences sectorielles afin de pouvoir apporter à nos clients des réponses adaptées à leurs besoins et leurs problématiques», avance Alexandre Rivière. Une expertise qui permet à FTI Consulting de se démarquer dans le monde de l’arbitrage international.

 

«Les entreprises opèrent dans un environnement volatil, complexe et de plus en plus concurrentiel», explique Stéphanie Lhomme

 

Push

Le bureau parisien est aussi en mesure de travailler en dehors de contextes conflictuels et particulièrement dans le cadre de transactions. La rentrée 2016 a d’ailleurs été marquée par l’arrivée de Stéphanie Lhomme à la tête du département régulations, compliance and investigations pour la France et les pays francophones. Ce département est spécialisé en investigations complexes de fraudes et de corruption, en litiges financiers, en conformité réglementaire et gouvernance d’entreprise.

Stéphanie Lhomme apporte à FTI Consulting une expérience internationale de plus de vingt ans commencée en 1997 chez EY à Paris puis à Boston avant de se poursuivre à la direction financière de Boston Scientific en 2003. Stéphanie Lhomme retrouve le conseil en 2005 chez Deloitte, devenant notamment spécialiste des transactions internationales, plus particulièrement dans les secteurs énergie-environnement, pharmacie et automobile. Elle est intervenue entre autres sur des acquisitions, cessions et entrées sur de nouveaux marchés, ainsi que sur des problématiques de refinancement et de restructurations complexes venant en soutien aux directions d’entreprise lors de conjonctures difficiles. Elle était auparavant en charge du département compliance, forensic and investigations pour l’Europe et l’Afrique chez Control Risks et directrice générale France. «Sa réputation, son expérience et son expertise sectorielle hors pair sont autant de qualités indispensables pour offrir aux marchés français et francophones le meilleur accompagnement sur des problématiques devenues clés. Leur maîtrise est facteur de pérennité et de performance pour nos clients», indique Chris Osborne, cochairman de FTI Consulting EMEA.

 

Intelligence stratégique

Cette arrivée marquante répond aussi à une demande croissante de compétences indépendantes en matière d’investigation et de prévention de la fraude et de la corruption. Cela fait sens en raison du nombre d’entreprises françaises qui ont fait ou qui font l’objet d’investigations de la part des régulateurs dans un contexte d’évolution rapide des cadres réglementaires. Un constat qui vaut également pour la France, particulièrement depuis l’adoption de la loi Sapin II. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à être contraintes à mettre en place un programme de conformité efficace. Certaines doivent répondre dans l’urgence à l’enquête d’un régulateur. FTI Consulting, qui a mené plus de quatre cents missions de ce type cette année, arrive alors en expert pour l’accompagnement des équipes internes. «Les entreprises opèrent dans un environnement volatil, complexe et de plus en plus concurrentiel, explique Stéphanie Lhomme. Elles sont sous surveillance médiatique permanente et doivent plus que jamais faire preuve de vigilance afin de protéger leur réputation et leur valeur, tout en répondant aux changements et aux pressions réglementaires constantes.»

 

Pour établir ce constat et y répondre, la senior managing director s’appuie sur ses précédentes expériences. Elle a en effet conseillé des directions générales et des comités exécutifs sur des problématiques de gouvernance. Et répond ainsi à un autre objectif de l’équipe : le développement de l’intelligence stratégique, pivot de la prise de décision qui est un point fort de FTI au niveau global. La dénomination recouvre une «pratique transverse», explique-t-elle, qui détaille un exemple de mission : «Il y a plus de trente-cinq élections présidentielles ou législatives en Afrique en 2016 et 2017. Face à cela, des entreprises de différents secteurs et des investisseurs nous demandent une cartographie des acteurs en place et des éléments de compréhension économique et politique pour qu’ils puissent être en mesure de déterminer en conséquence les opérations qu’ils envisageront de réaliser dans la région.»

 

De la même façon, l’environnement économique et politique français peut-être complexe pour des investisseurs étrangers qui font alors appel aux experts de FTI pour les aider à naviguer dans cet environnement et à prendre les bonnes décisions stratégiques. FTI mobilise pour cela
des économistes et des politologues spécialistes de la région et sollicite son réseau d’informateurs pour bénéficier d’une analyse détaillée et constructive. De quoi fournir à ses clients un coup d’avance.

 

Mathieu Marcinkiewicz et Pascale D'Amore