Jean-David Haas (NextStage AM) : « Notre fonds ISF réduit l’imposition de nos clients »

Cofondateur de la société de gestion cotée en Bourse, Jean-David Haas dévoile la stratégie d'investissement du véhicule dédié aux contribuables de l'Impôt sur la fortune.

Cofondateur de la société de gestion cotée en Bourse, Jean-David Haas dévoile la stratégie d'investissement du véhicule dédié aux contribuables de l'Impôt sur la fortune.

Dealmakers. Vous venez de lancer le fonds ISF. Quels sont vos objectifs ?

Jean-David Haas. Huit millions d'euros ont déjà été levés sur les vingt-cinq millions que nous comptons atteindre avec le FCPI Cap 2023. Nous avons jusqu'à fin juin pour clore ce véhicule. Plusieurs opérations ont été réalisées.

 

Pourquoi avoir créé ce produit pour les contribuables à l'ISF ?

Aujourd'hui, si vous n'avez pas d'entreprise dans laquelle réinvestir vos revenus de patrimoine, vous êtes nettement impacté par l'impôt sur la fortune. Il faut garder à l'esprit que, pour la plupart des entrepreneurs, la création d'un business s'est fait dans la difficulté et résulte dès l'origine d'une prise de risque. L'ISF pousse nombre d'entre eux à s'expatrier, et cela constitue un problème sur le plan macroéconomique puisque 80 % des emplois européens créés ces vingt dernières années l'ont été grâce aux entrepreneurs – et non les collectivités. Depuis 2008, date de création de notre premier véhicule ISF, nous proposons à nos clients de réduire cette imposition.

 

Vous investissez dans des PME cotées. Pouvez-vous préciser cette stratégie ?

Elle est claire : nous pouvons nous engager sur une date de liquidation. Beaucoup de nos clients étaient frustrés par les prorogations éventuelles des structures d’investissement. Avec le fonds ISF, la date de sortie est arrêtée – le fonds sera liquidé en décembre 2023. C'est ce que nous avons fait, l’an dernier, avec notre millésime précédent. Cap 2016, lancé en 2010, a rendu à cette occasion 117 %. 17 points de plus-value, ce n'est pas extraordinaire mais ajoutés à l'avantage fiscal accordé, cela devient significatif.

 

Quelles ont été les plus belles réussites d'entreprises dans le portefeuille précédent ?

La performance de Cap 2016 a été très régulière puisque la plupart des sociétés ont enregistré entre 10 et 25 % de croissance de leur valeur. On peut parler d'un portefeuille très homogène. Cependant, certains deals ont pu attirer davantage de lumière à l'image de la cession d'Octo à Accenture pour 120 M€, soit trois fois le chiffre d'affaires. Nous avons investi ce conseil en technologie informatique jusqu’à 28 % de son capital. Nous avons également beaucoup d'estime pour une société qui s'appelle Harvest. Spécialiste des logiciels d'agrégation et de gestion de patrimoine, elle est passée de 7 M€ de revenus en 2005 à 25 M€ aujourd’hui. C’est l’un de nos premiers amours et cela dure encore… 

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

INFLUENCEUR. Première femme élue à la tête de l’Église protestante unie de France en mai dernier, Emmanuelle Seyboldt plaide pour davantage de nuances...

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

L’annonce de la fusion entre les deux clubs franciliens avait fait l’effet d’une bombe. Il n’aura fallu que six jours pour que le projet soit reporté...

Clyde & Co s’installe à LA

Clyde & Co s’installe à LA

En ouvrant à Los Angeles, la firme internationale Clyde & Co bénéficie d’une neuvième implantation sur le sol américain.

Fin des tarifs réglementés du gaz

Fin des tarifs réglementés du gaz

La Commission nationale de l’énergie (CRE) l’avait laissé entendre en juin dernier : les tarifs réglementés du gaz en France ne sont pas en accord ave...

KKR : le private equity a son Game of Thrones

KKR : le private equity a son Game of Thrones

Pionnière de l’industrie mondiale du capital-investissement, la société de gestion new yorkaise entrevoit le départ des associés fondateurs au profit...

Crédit Suisse se renforce

Crédit Suisse se renforce

Après quatre ans passés à la direction de la Deutsche Bank en France, Bruno Hallak, cinquante ans, devrait rejoindre le Crédit Suisse à la rentrée.

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Moins d’un mois après avoir infligé une amende inédite à Google, la Commission européenne établit un nouveau record en condamnant cinq fabricants de p...

Le chiffre du jour : 16 MD€

Le chiffre du jour : 16 MD€

C’est le montant que représente la lutte des banques françaises contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme chaque année. Un chiffr...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message