Kepco douche les ambitions de Toshiba

Pour le groupe sud-coréen, il n'est pas question de reprendre Westinghouse, la filiale du conglomérat japonais toujours souffrant.

Pour le groupe sud-coréen, il n'est pas question de reprendre Westinghouse, la filiale du conglomérat japonais toujours souffrant.

Toshiba, l'illustre conglomérat nippon présent dans l'informatique et le nucléaire notamment, traverse la plus grande crise de son histoire et les résultats de sa filiale américaine Westinghouse y sont pour beaucoup. Cette dernière mise en vente, on pensait le sud-coréen Kepco intéressé par le fabricant de réacteurs nucléaires mais il n'en est rien : Kepco a réfuté tout intérêt pour la cible et se dirigerait davantage vers le rachat de la participation de 60 % de Toshiba dans le consortium NuGen. Cette alliance internationale est sur le point de construire des centrales sur le sol britannique. Son objectif est claire : acheter des actifs de qualité et devenir le troisième exportateur de réacteurs dans le monde en 2030.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !