KWM quitte Riyad

Trois ans après son implantation en Arabie saoudite, la firme sino-australienne ferme son bureau de Riyad tout en s’assurant une présence au Moyen-Orient.
Tim Taylor

Trois ans après son implantation en Arabie saoudite, la firme sino-australienne ferme son bureau de Riyad tout en s’assurant une présence au Moyen-Orient.

Depuis fin 2016, la branche Europe et du Moyen-Orient (EMO) de King & Wood Mallesons (KWM) fait face à de nombreuses difficultés. La firme décide alors de réorganiser sa présence dans la région en se retirant de la capitale saoudienne où elle exerçait en partenariat avec le cabinet local Majed Almarshad. Dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement, le Moyen-Orient constitue un marché global et la clientèle saoudienne peut être conseillée par son bureau de Dubaï. Inutile, considère le management, de dédier des coûts de fonctionnement à deux bureaux distincts dans la même zone. La date ainsi que les conditions définitives de cette fermeture n’ont pas été fixées.

 

Tim Taylor, managing partner du bureau de Dubaï, dirige actuellement une équipe de quatre associés spécialistes de la résolution des litiges, du corporate et du droit de la construction.

 

King & Wood Mallesons maintient ainsi sa présence dans la région, stratégique pour le réseau européen du cabinet et souhaite y poursuivre sa croissance afin de relancer sa branche EMO.

 

NB

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutement »

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutem...

Syntec Conseil en recrutement constitue la seule structure représentative de la profession qui rassemble près de 130 cabinets de recrutement. Antoine...

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Le premier groupe européen coté d'immobilier commercial met en œuvre un programme de rachat d'actions d'un montant maximal de 750 millions d'euros, ho...

Le chiffre du jour : 550 €

Le chiffre du jour : 550 €

En août 2017, le kilo de vanille a atteint la somme record de 550 euros, il n’était que de cinquante-trois euros il y a quatre ans. La précaution néce...

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Après dix ans d’absence à l’international, le groupe Eiffage entreprend avec succès sa reconquête du continent. Retour sur la stratégie du groupe en A...

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Le 24 septembre, les grands électeurs sont appelés à renouveler la moitié du Sénat. L’arrivée de 170 nouveaux élus à la chambre haute aura-t-elle un i...

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

INFLUENCEUR. Interlocuteur régulier des pouvoirs publics, le secrétaire général de la Fenvac (Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accid...

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Se saisissant de la question des conditions de travail dans les cabinets d’avocats, le gardien des droits individuels a lancé au début de l’été une en...

Une arme supplémentaire pour la Cnil

Une arme supplémentaire pour la Cnil

La société Hertz France écope de la première sanction pécuniaire prononcée en vertu de la loi pour une République numérique.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message