L'Oréal ne veut plus de The Body Shop

Le leader mondial de la beauté espère tirer un milliard d'euros de la vente de sa filiale britannique. Plusieurs fonds d'investissement seraient intéressés.

Le leader mondial de la beauté espère tirer un milliard d'euros de la vente de sa filiale britannique. Plusieurs fonds d'investissement seraient intéressés.

Dix ans après leur union, c'est la fin de l'histoire d'amour entre L'Oréal et The Body Shop (racheté pour 940 millions d'euros en 2006) : le leader mondial de la beauté a mandaté la banque Lazard afin d'organiser la vente de sa filiale britannique pour une valorisation qui devrait approcher le milliard d'euros. La raison de cette rupture tient essentiellement à l'effritement de la croissance de la cible alors même que son potentiel fait partie des plus importants du marché des cosmétiques. Les revenus de l'enseigne aux 3 000 boutiques ont timidement augmenté de 835 millions d'euros à 967 millions d'euros entre 2013 et 2015 tandis que son résultat d'exploitation est passé de 72 millions d'euros à 55 millions d'euros. The Body Shop reste un mastodonte – c'est la deuxième marque du groupe tricolore derrière Maybelline/Garnier – et l'acquéreur devra avoir les reins solides pour en prendre la propriété. Pour le moment, plusieurs bruits de marché font état d'intérêts prononcés en provenance des fonds d'investissement, ces derniers étant coutumiers des opérations de rationalisation d'agence et de transformation digitale de sociétés. Advent, PAI Partners, Bain & Company, Carlyle, Apax Partners ou encore Clayton Dubilier & Rice se seraient renseignés. Du côté des industriels, le concurrent direct Lush et l'américain Bed Bath & Beyond semblent aussi en ordre de marche...

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

INFLUENCEUR. Première femme élue à la tête de l’Église protestante unie de France en mai dernier, Emmanuelle Seyboldt plaide pour davantage de nuances...

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

L’annonce de la fusion entre les deux clubs franciliens avait fait l’effet d’une bombe. Il n’aura fallu que six jours pour que le projet soit reporté...

Clyde & Co s’installe à LA

Clyde & Co s’installe à LA

En ouvrant à Los Angeles, la firme internationale Clyde & Co bénéficie d’une neuvième implantation sur le sol américain.

Fin des tarifs réglementés du gaz

Fin des tarifs réglementés du gaz

La Commission nationale de l’énergie (CRE) l’avait laissé entendre en juin dernier : les tarifs réglementés du gaz en France ne sont pas en accord ave...

KKR : le private equity a son Game of Thrones

KKR : le private equity a son Game of Thrones

Pionnière de l’industrie mondiale du capital-investissement, la société de gestion new yorkaise entrevoit le départ des associés fondateurs au profit...

Crédit Suisse se renforce

Crédit Suisse se renforce

Après quatre ans passés à la direction de la Deutsche Bank en France, Bruno Hallak, cinquante ans, devrait rejoindre le Crédit Suisse à la rentrée.

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Moins d’un mois après avoir infligé une amende inédite à Google, la Commission européenne établit un nouveau record en condamnant cinq fabricants de p...

Le chiffre du jour : 16 MD€

Le chiffre du jour : 16 MD€

C’est le montant que représente la lutte des banques françaises contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme chaque année. Un chiffr...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message