La Chancellerie lutte contre la radicalisation

Jean-Jacques Urvoas a installé le 31 août dernier un conseil scientifique destiné à réfléchir sur la lutte contre la radicalisation violente.

Jean-Jacques Urvoas a installé le 31 août dernier un conseil scientifique destiné à réfléchir sur la lutte contre la radicalisation violente.

La question de la lutte contre la radicalisation violente est au cœur du combat contre le terrorisme. Alors que plusieurs dispositifs sont déjà mis en place (numéro vert et plate-forme « Stop djihadisme », par exemple), le ministre de la Justice s’entoure du « conseil scientifique contre la radicalisation violente », indispensable, selon lui, à l’appréhension de l’ensemble du phénomène. Le conseil sera constitué d’une douzaine d’universitaires, spécialisés dans différents domaines comme la sociologie, le droit, la psychologie, la philosophie, les sciences politiques, cognitives, comportementales et des religions. À raison d'une session par mois, le nouvel organe remplira les missions suivantes : évaluer, coordonner et harmoniser les dispositifs de lutte contre le terrorisme déjà en place, émettre des propositions pour les améliorer et construire une doctrine de prise en charge de la radicalisation violente. En commençant par le début : la définition du phénomène. Le conseil vient en complément du Comité de pilotage de lutte contre le terrorisme et la radicalisation violente, destiné à superviser et coordonner les initiatives du ministère de la Justice, avec lequel il travaillera en étroite collaboration.

Les chercheurs travailleront bénévolement pour servir l’action publique. Cependant, aucun planning de remise des travaux n’est prévu avant les prochaines élections d’avril 2017.

 

ES

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Avec Pronovias, le leader mondial des robes de mariée, BC Partners réalise un joli coup sur le marché européen du private equity. Jean-Baptiste Wautie...

Dimitri Farber (Tiller) « Tiller permet de répondre au casse-tête comptable des restaurateurs »

Dimitri Farber (Tiller) « Tiller permet de répondre au casse-tête comptable des restaurateurs »

Après avoir levé cent mille euros en janvier 2015 et quatre millions en avril 2016, Tiller a réussi à devenir le leader français du secteur des caisse...

Deux entrants dans le réseau Simon Avocats

Deux entrants dans le réseau Simon Avocats

Le réseau de cabinets fondé par Simon Associés s’enrichit de deux nouveaux partenaires à Toulouse et à Saint-Denis de La Réunion.

Le chiffre du jour : 104 millions

Le chiffre du jour : 104 millions

C’est le nombre d’abonnés total du service de streaming légal Netflix au deuxième trimestre de 2017, d’après une fiche transmise aux actionnaires. L’e...

Yves Hinnekint (Opcalia): « Nous avons une responsabilité d’innovation sociale »

Yves Hinnekint (Opcalia): « Nous avons une responsabilité d’innovation sociale »

Opcalia est un acteur national de premier plan dans la collecte et la gestion des contributions des entreprises au titre de la formation professionnel...

La primauté de la négociation d’entreprise : un concept nouveau ?

La primauté de la négociation d’entreprise : un concept nouveau ?

L’idée est intéressante. Elle est d’ailleurs au cœur du projet de réforme du droit du travail actuellement en discussion. Mais cette idée est-elle aus...

Diversité : la parole se libère

Diversité : la parole se libère

En 2006, Eurodisney publie une offre d’emploi commençant par la phrase suivante : « Si vous êtes intéressé(e) et de nationalité européenne… ». L’affai...

Sabine Marcellin rejoint Staub & Associés

Sabine Marcellin rejoint Staub & Associés

A l’approche de la date d’application du nouveau règlement européen sur les données personnelles le cabinet Staub & Associés se dote d’un atout de...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message