La Cour de cassation sous contrôle

Les plus hauts magistrats de France ont vivement réagi à la création de l’« Inspection générale de la Justice ».
Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin

Les plus hauts magistrats de France ont vivement réagi à la création de l’« Inspection générale de la Justice ».

Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin, respectivement procureur général et premier président de la Cour de cassation, ont envoyé un courrier à Bernard Cazeneuve dénonçant un texte qui place la Haute Cour « sous le contrôle direct du gouvernement […] en rupture avec la tradition républicaine ». L’objet de leur colère : le décret du 5 décembre 2016 qui confie à l'Inspection générale de la Justice « une mission permanente d'inspection, de contrôle, d'étude, de conseil et d'évaluation sur l'ensemble des organismes, des directions, établissements et services du ministère de la Justice et des juridictions de l'ordre judiciaire. » La Cour de cassation n’est donc pas la seule à être visée par le texte qui organise un contrôle sur les finances et l’organisation des juridictions, s’apparentant plus à une cour des comptes qu’à un organe de supervision. Ce qui est nouveau c'est que la Haute Cour fera l'objet, dès le 1er janvier 2017, d'un contrôle interne au même titre que l'ensemble des juridictions judiciaires du premier ressort et d'appel puisque, selon la lettre du décret, « l'inspection générale participe à la mise en œuvre de la politique ministérielle de l'audit interne. Elle assure les missions programmées par le comité ministériel d'audit interne et concourt à l'action de la mission ministérielle d'audit interne qui lui est rattachée. » 

 

La Chancellerie n'a pas cosigné ce décret, rédigé par les services de Manuel Valls alors encore Premier ministre. Son remplaçant à Matignon doit maintenant en justifier la teneur à des magistrats qui craignent que le pouvoir exécutif ne prenne l’ascendant sur l’autorité judiciaire. D’autant plus qu’il ne fait que raviver la blessure de tout un ordre touché par les confidences de François Hollande à Gérard Davet et Fabrice Lhomme.

 

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chiffre du jour : 3,4 %

Le chiffre du jour : 3,4 %

C’est le poids du e-commerce dans le PIB mondial, d’après le centre de recherche Ecommerce Foundation. Un marché en plein essor qui doit encore gagner...

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Une entreprise qui compte parmi les 10 plus importantes du monde avec la croissance d’une start-up. Le succès de Tencent est indiscutable mais la comp...

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Les foncières Gecina et Icade procèdent chacune à des acquisitions importantes d’autres sociétés d’investissement immobilier cotées (siic) pour la fin...

La gamification du recrutement

La gamification du recrutement

Avec l’arrivée des « millenials » sur le marché de l’emploi, certaines sociétés optent pour des campagnes de recrutement originales en conduisant les...

Chiffre du jour : 22

Chiffre du jour : 22

C’est le nombre d’universités françaises représentées dans le dernier classement de Shanghai (ARWU). Une performance en demi-teinte compte tenu de la...

La République en marche en perte de vitesse ?

La République en marche en perte de vitesse ?

Seuls 32 % des militants LREM ont participé à la consultation lancée par le parti au début de l’été pour renouveler ses statuts. Essoufflement général...

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes va succéder à Jean-Michel Malbrancq la tête de GE Healthcare Europe à partir du 1er octobre 2017.

Le chiffre du jour : 20 MD €

Le chiffre du jour : 20 MD €

C’est le coût du déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire français, le chantier d’infrastructure le plus important du pays.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message