Label E+C- : la futur de la construction s'écrit loin du carbone

Les ministères de l'Environnement et du Logement ont lancé l'expérimentation pour la construction de bâtiments écologiques décarbonés. Un label de valorisation accompagne la démarche.

Les ministères de l'Environnement et du Logement ont lancé l'expérimentation pour la construction de bâtiments écologiques décarbonés. Un label de valorisation accompagne la démarche.

Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse, respectivement ministres de l'Environnement et du Logement, ont présenté le nouveau label « Bâtiments à Énergie Positive & Réduction Carbone », lançant de fait l'expérimentation pour la construction de bâtiments exemplaires. Cette démarche s'inscrit en anticipation de la future réglementation de construction, prévue pour 2018, qui doit comporter des exigences sur les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments. Pour mettre en place cette démarche, Emmanuelle Cosse a installé un comité de pilotage composé de professionnels des secteurs du bâtiment et de l'énergie, et présidé par Christian Baffy, président du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique.

Le nouveau label, surnommé « E+C- », comportera deux critères, énergie et carbone, et « permettra au maître d’ouvrage de choisir la combinaison adéquate en fonction des spécificités du territoire, des typologies de bâtiments, et des coûts induits ».

Stanislas Pottier, président de l'association BBCA (bâtiment bas carbone) a salué la démarche, se félicitant de « la reconnaissance par les pouvoirs publics de l’importance du critère Carbone dans l'évaluation environnementale des bâtiments ».

 

B. B.