Le chiffre du jour : 12 925

C’est le nombre de défaillances d’entreprises au deuxième trimestre de 2017 relevé par l’étude trimestrielle de la base de données Altares. Un chiffre au plus bas depuis 1997.

C’est le nombre de défaillances d’entreprises au deuxième trimestre de 2017 relevé par l’étude trimestrielle de la base de données Altares. Un chiffre au plus bas depuis 1997.

Selon l’Insee, une entreprise est en situation de défaillance à partir du moment où une procédure de redressement judiciaire est ouverte à son encontre. Près de 70 % des 12 925 entreprises en défaillance ont été placées en liquidation judiciaires, le pire cas envisageable. Ce nombre est malgré tout en recul de 9,8 % par rapport au même trimestre de 2016. En revanche, la proportion de cas de redressement judiciaire augmente. Elle dépasse les 30 % d’entreprises concernées, pour la première fois depuis 2012, signe qu’une possibilité de rectification budgétaire est toujours possible pour une plus grande partie des entreprises lorsqu’elles se présentent devant le Tribunal. 

Recul historique du nombre d’emplois menacés

Concernant les TPE et les PME, plus sensibles, la probabilité de défaillance décroît avec leur taille. Celles qui emploient plus de cinquante salariés ont vu le rythme de défaillances diminuer de 34 % en un an, un chiffre qui tombe à 13 % pour les sociétés qui emploient entre dix et quarante-neuf salariés, et à 10 % pour celles dont l’effectif est inférieur à dix personnes. Cette conjoncture illustre mécaniquement une sécurisation croissante de l’emploi. Une baisse de 14 % des emplois menacés fixe ce nombre à un record sur la décennie : 40 500 sur les trois derniers mois contre 48 000 au même trimestre en 2008. Les secteurs qui profitent le plus de cette dynamique positive sont celui de la construction (- 17 %) et celui des services aux entreprises (- 10 %).

 

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les jeunes avocats ont une nouvelle présidente

Les jeunes avocats ont une nouvelle présidente

L’Union des jeune avocats (UJA), qui renouvelle sa présidence chaque année, vient de porter à sa tête Laëtitia Marchand.

Robert Ophèle est le nouveau patron des marchés financiers

Robert Ophèle est le nouveau patron des marchés financiers

Le candidat proposé par Emmanuel Macron pour diriger l’Autorité des marchés financiers (AMF) a été auditionné par les deux assemblées qui ont voté en...

Grégory Clémente (Proparco) : « Consacrer le quart de notre volume global de financement à des prises de participation »

Grégory Clémente (Proparco) : « Consacrer le quart de notre volume global de financement à des prise...

À la tête de Proparco depuis un an, Grégory Clémente vient de présenter les résultats de l’institution financière au service du secteur privé et du dé...

DriiveMe : les routes européennes à un euro

DriiveMe : les routes européennes à un euro

Pour fêter ses cinq années d’existence, Driiveme se lance à la conquête du marché espagnol. Le service de rapatriement de voitures à un euro est en pl...

Le chiffre du jour : 4,6 milliards

Le chiffre du jour : 4,6 milliards

C’est le nombre d’écoutes générées par le titre « Despacito » de l’artiste portoricain Luis Fonsi sur les plate-formes de streaming légal, d’après l’a...

Le spécialiste du vélo Alltricks lève 7,3 M€

Le spécialiste du vélo Alltricks lève 7,3 M€

Ce nouveau tour de table permet à Entrepreneur Venture, 123 IM et quatre business angels d’entrer au capital.

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Pacte gagnant-gagnant ou marché de dupes ? Si la première conférence des territoires organisée par l’exécutif a été appréciée dans sa méthode, les élu...

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Selon une étude du cabinet de conseil McKinsey, la digitalisation du secteur bancaire représente un potentiel de mille milliards d’euros de création d...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message