Le chiffre du jour : 270 000

C’est le nombre de signatures rassemblées sur la plate-forme lanceuse de pétitions Change.org contre le statut de « première dame » proposé par le Président de la République.
Brigitte et Emmanuel Macron le jour de la fête nationale.

C’est le nombre de signatures rassemblées sur la plate-forme lanceuse de pétitions Change.org contre le statut de « première dame » proposé par le Président de la République.

En mars dernier, Emmanuel Macron s’était écarté des sujets classiques pour replacer le statut de la première dame dans le débat. Se plaignant de l’ambivalence du rôle du partenaire du Président, il avait plaidé pour que ou celle-ci dispose d’un « rôle » avec « une vraie capacité à faire ». Sans pour autant être rémunérée. Mme Macron a déjà fait part de sa volonté de travailler en faveur de la scolarisation des enfants hospitalisés et handicapés. Débloquer un budget supplémentaire pour financer des événements caritatifs alors qu’elle dispose d’une formation de professeure en lettres classiques n’est pourtant pas une idée qui a fait l’unanimité. Une pétition s’opposant à ce changement a été lancée le 5 août. Trois jours plus tard, l’objectif des 300 000 signatures est quasiment atteint.

480 000 euros de moyens par an

Il faut dire que les moyens mis à la disposition de la première dame sont déjà conséquents. D’après un rapport de la Cour des comptes (p. 9, § 5), pour une équipe de cabinet, un groupe d’agents de sécurité et pour ses déplacements, les moyens qui lui sont alloués dépassent 480 000 euros par an. Alors que les membres de l’Assemblée Nationale sont actuellement en pleines discussions sur les questions de moralisation de la vie politique, des députés socialistes et FI se sont opposés à cette réforme qui devra de toute façon passer par un référendum. Niveau timing, le débat tombe mal pour le Président. Et pour sa femme. Emmanuel Macron a d’ailleurs annoncé qu’il préciserait le « rôle public » de sa femme dans les prochains jours.

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chiffre du jour : 3,4 %

Le chiffre du jour : 3,4 %

C’est le poids du e-commerce dans le PIB mondial, d’après le centre de recherche Ecommerce Foundation. Un marché en plein essor qui doit encore gagner...

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Une entreprise qui compte parmi les 10 plus importantes du monde avec la croissance d’une start-up. Le succès de Tencent est indiscutable mais la comp...

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Les foncières Gecina et Icade procèdent chacune à des acquisitions importantes d’autres sociétés d’investissement immobilier cotées (siic) pour la fin...

La gamification du recrutement

La gamification du recrutement

Avec l’arrivée des « millenials » sur le marché de l’emploi, certaines sociétés optent pour des campagnes de recrutement originales en conduisant les...

Chiffre du jour : 22

Chiffre du jour : 22

C’est le nombre d’universités françaises représentées dans le dernier classement de Shanghai (ARWU). Une performance en demi-teinte compte tenu de la...

La République en marche en perte de vitesse ?

La République en marche en perte de vitesse ?

Seuls 32 % des militants LREM ont participé à la consultation lancée par le parti au début de l’été pour renouveler ses statuts. Essoufflement général...

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes va succéder à Jean-Michel Malbrancq la tête de GE Healthcare Europe à partir du 1er octobre 2017.

Le chiffre du jour : 20 MD €

Le chiffre du jour : 20 MD €

C’est le coût du déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire français, le chantier d’infrastructure le plus important du pays.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message