Le FMI exigeant avec la croissance mondiale

Le nouveau rapport portant sur les perspectives de l’économie mondiale tire des conclusions optimistes pour la croissance mondiale. Faisant suite au sommet du G20, il encourage les gouvernements à poursuivre leurs efforts d’intégration au commerce international.
Christine Lagarde, présidente du Fonds monétaire international (FMI)

Le nouveau rapport portant sur les perspectives de l’économie mondiale tire des conclusions optimistes pour la croissance mondiale. Faisant suite au sommet du G20, il encourage les gouvernements à poursuivre leurs efforts d’intégration au commerce international.

Le FMI confirme ses prévisions établies en avril dernier : la croissance mondiale devrait bien s’établir à 3,5 % en 2017 et 3,6 % en 2018. En enregistrant un accroissement de leur activité de l’ordre de 2 %, les pays développés y participeraient à hauteur de 1,06 %, pour une contribution deux fois et demi plus importante du reste du monde. La robustesse de cette dynamique masque néanmoins certaines distorsions géographiques.

Les États-Unis, par exemple, ont traversé début 2017 un passage à vide du fait de l’effet dissuasif sur l’investissement d’une politique budgétaire moins expansionniste que prévu (de même pour le Royaume-Uni avec le Brexit). Une contre-performance à nuancer par le gage de sérénité dégagé par la Fed en relevant ses taux à court terme en juin. En comparaison, l’économie de la zone euro retrouve des couleurs du fait des récents résultats politiques et des relances monétaires introduites par la BCE depuis mars 2015. Il en est de même pour les pays de l’OPEP qui se redressent après la récession de 2015-16 et la baisse des cours des matières premières. La Chine et l’Inde continuent sur leur lancée impressionnante avec des taux de croissance estimés respectivement à 6,7 % et 7,1 % pour 2017. L’Empire du Milieu poursuit son objectif de doublement de son PIB réel entre 2010 et 2020 (ce qui correspond à une croissance annuelle moyenne de l’ordre de 7,2 %).

« Des mesures concrètes s’imposent »

Cet optimisme marque une rupture avec les derniers sommets du G20, mais il reste complémentaire d’un travail de réforme. Alors que « la période de croissance actuelle doit être utilisée comme une opportunité », comme le rappelle Christine Lagarde, directrice général du FMI, l’économie mondiale pâtit d’inégalités économiques profondes, d’une faible croissance de la productivité, du vieillissement de la population et de disparités entre les sexes. « La reprise mondiale est sur les rails mais des mesures concrètes s’imposent pour poursuivre sur cette lancée » martèle Mme Lagarde dans un communiqué. Parmi ces mesures sont préconisés en priorité l’adoption de politiques plus inclusives pour doper la productivité et l’élan entrepreneurial (éducation, formation et recherche) et la solidification du secteur financier par l’augmentation des réserves de fonds propre et l’amélioration des dispositifs de contrôle et de réglementation. Enfin, en écho à la réussite du Sommet d’Hambourg, le FMI appelle à un dialogue plus régulier des dirigeants en vue du prochain G20 en Argentine, qui n’aura lieu qu’à l’été 2018…

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chiffre du jour : 3,4 %

Le chiffre du jour : 3,4 %

C’est le poids du e-commerce dans le PIB mondial, d’après le centre de recherche Ecommerce Foundation. Un marché en plein essor qui doit encore gagner...

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Une entreprise qui compte parmi les 10 plus importantes du monde avec la croissance d’une start-up. Le succès de Tencent est indiscutable mais la comp...

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Les foncières Gecina et Icade procèdent chacune à des acquisitions importantes d’autres sociétés d’investissement immobilier cotées (siic) pour la fin...

La gamification du recrutement

La gamification du recrutement

Avec l’arrivée des « millenials » sur le marché de l’emploi, certaines sociétés optent pour des campagnes de recrutement originales en conduisant les...

Chiffre du jour : 22

Chiffre du jour : 22

C’est le nombre d’universités françaises représentées dans le dernier classement de Shanghai (ARWU). Une performance en demi-teinte compte tenu de la...

La République en marche en perte de vitesse ?

La République en marche en perte de vitesse ?

Seuls 32 % des militants LREM ont participé à la consultation lancée par le parti au début de l’été pour renouveler ses statuts. Essoufflement général...

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes va succéder à Jean-Michel Malbrancq la tête de GE Healthcare Europe à partir du 1er octobre 2017.

Le chiffre du jour : 20 MD €

Le chiffre du jour : 20 MD €

C’est le coût du déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire français, le chantier d’infrastructure le plus important du pays.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message