Le Grand Paris dans les starting-blocks

Et si les planètes s’alignaient enfin pour faire du Grand Paris une réalité urbaine et un facteur d’attractivité économique ? Après une phase de confusion politico-institutionnelle, le Mipim, grand-messe mondiale de l’immobilier, pourrait cette année consacrer cette ambition.
Icade et Architecture Studio ont été chioisis par la ville d'Issy-les-Moulineaux et la Société du Grand Paris pour réaliser le Phare d'Issy un programme de logements, bureaux et parkings.

Et si les planètes s’alignaient enfin pour faire du Grand Paris une réalité urbaine et un facteur d’attractivité économique ? Après une phase de confusion politico-institutionnelle, le Mipim, grand-messe mondiale de l’immobilier, pourrait cette année consacrer cette ambition.

C’est dans un anglais impeccable que Valérie Pécresse a inauguré l’espace du Grand Paris le 14 mars au Mipim. À l'occasion de l’incontournable rendez-vous annuel cannois de l’immobilier, la présidente de la région Île-de-France a présenté sa stratégie et ses ambitions pro-business pour la métropole, dont « attirer des investissements immobiliers, s’organiser face au contexte post-Brexit et casser les clichés », ont été les éléments clés. 

Construction de trois lycées internationaux, futur réseau du super métro et du CDG express « qui placera Roissy-Charles-de-Gaulle à 20 minutes de Paris », excellence de la recherche à Saclay, fiscalité attractive pour les impatriés, foisonnement de bureaux… Valérie Pécresse a souligné les atouts de la région et insisté sur l’innovation, rappelant que l'Île-de-France faisait partie des quatre principaux hubs d’innovation mondiaux avec la Silicon Valley, Israël et Shenzhen. C’est aussi l’unité de l’ensemble des acteurs politiques et une lisibilité acquise de l’organisation économique qui ont été mises en avant.

« l'Île-de-France fait partie des quatre principaux hubs d’innovation mondiaux »

Paris Région Entreprises, l’agence de développement économique de la Région Île-de-France, constitue désormais « le point de contact incontournable de toutes les entreprises, étrangères et franciliennes, créatrices de croissance sur le territoire », indique son directeur, Robin Rivaton. Ross McInnes, président du conseil d’administration du groupe aéronautique Safran, a de son côté été officiellement nommé « ambassadeur » de Choose Paris Region - Welcome to Greater Paris.

Conjointement, la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024 attise la curiosité des investisseurs étrangers et cautionne les potentialités de la métropole en devenir. L’excellente réputation des infrastructures françaises rassure également et la date d’achèvement des lignes a été modifiée afin d’assurer la mise en service des gares d’ici à 2024. « Les investisseurs ont besoin de très grands projets en zone euro. Et ils se trouvent dans un seul lieu : le Grand Paris. C’est le plus grand investissement d’infrastructure d’Europe de l’Ouest, et l’Île-de-France s’impose finalement comme la place la plus attractive et transparente juridiquement », insiste Olivier Wigniolle, directeur général d’Icade. « La région élargit sa gamme avec des projets économiques, mais aussi technologiques, scientifiques, hôteliers et culturels. Le Grand Paris n’est pas Londres : sa richesse réside dans sa diversité », précise Vincent Gollain, directeur du développement économique de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Île-de-France (IAURIF). Si Valérie Pécresse a noté que le Brexit ne correspondait pas à sa vision de l’Europe, elle a glissé qu’il ne s’agissait pas de se montrer pour autant passif et naïf… « L’avantage est décisif et cela commence à se savoir », a-t-elle conclu.

 

 Laetitia Sellam