Le plan de sauvetage d'Areva validé par ses actionnaires

Les actionnaires d'Areva ont validé le plan de sauvetage de l'entreprise, comprenant une augmentation de capital de cinq milliards d'euros. Cependant, plusieurs conditions suspensives ne sont pas encore remplies.

Les actionnaires d'Areva ont validé le plan de sauvetage de l'entreprise, comprenant une augmentation de capital de cinq milliards d'euros. Cependant, plusieurs conditions suspensives ne sont pas encore remplies.

Une nouvelle étape est franchie dans le sauvetage d'Areva. Après le feu vert sous conditions donné par Bruxelles en janvier, les actionnaires de l'entreprise (ndlr : l'État français est actionnaire majoritaire à hauteur de  87 %) ont donné leur accord au plan de renflouement qui devrait permettre au « fleuron français du nucléaire » d'éviter la faillite. D'un montant d'environ cinq milliards d'euros, ce plan de sauvetage se déroulera en plusieurs phases. L'État va tout d'abord octroyer un prêt-relais de 3,3 milliards afin qu'Areva puisse remplir les conditions suspensives posées par Bruxelles, à savoir la validation par le Commission européenne de l'activité réacteurs (Areva NP) par EDF, ainsi qu'un retour positif de l'Autorité de sûreté nucléaire sur le réacteur EPR de Flamanville. Une fois ces deux conditions remplies, l'État pourra souscrire à une première augmentation de capital d'un montant de 4,5 milliards d'euros répartie sur deux entités : 2,5 milliards pour NewCo, le nouvel Areva centré sur les activités combustible, soit sensiblement le même périmètre d'activité que l'ex-Cogema, les deux autres milliards allant à la holding Areva SA, qui regroupe les activités du groupe, c'est-à-dire celles liées au contrat EPR en Finlande ainsi qu'à l'usine du Creusot.

 

Des investisseurs japonais sur les rails

Une fois cette première étape franchie, et après la finalisation du rachat de l'activité réacteurs (Areva NP, ex-Framatome) par EDF, deux investisseurs japonais, MHI et JNFL, apporteront une seconde augmentation de capital à NewCo, à hauteur de 500 millions d'euros à parts égales, soit 5% du capital de la nouvelle entité. Une fois l'augmentation de capital achevée, l'État devrait lancer une offre publique de retrait pour les actionnaires minoritaires du groupe.

 

Reste maintenant à attendre un retour positif des testes de l'Autorité de sûreté nucléaire sur la cuve du réacteur EPR de Flamanville. L'incendie qui s'y est déclenché ce jeudi matin laisse imaginer encore plusieurs semaines d'angoisse en haut lieu.

 

B. B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Avec Pronovias, le leader mondial des robes de mariée, BC Partners réalise un joli coup sur le marché européen du private equity. Jean-Baptiste Wautie...

Dimitri Farber (Tiller) « Tiller permet de répondre au casse-tête comptable des restaurateurs »

Dimitri Farber (Tiller) « Tiller permet de répondre au casse-tête comptable des restaurateurs »

Après avoir levé cent mille euros en janvier 2015 et quatre millions en avril 2016, Tiller a réussi à devenir le leader français du secteur des caisse...

Deux entrants dans le réseau Simon Avocats

Deux entrants dans le réseau Simon Avocats

Le réseau de cabinets fondé par Simon Associés s’enrichit de deux nouveaux partenaires à Toulouse et à Saint-Denis de La Réunion.

Le chiffre du jour : 104 millions

Le chiffre du jour : 104 millions

C’est le nombre d’abonnés total du service de streaming légal Netflix au deuxième trimestre de 2017, d’après une fiche transmise aux actionnaires. L’e...

Family business : rêver plus grand

Family business : rêver plus grand

Longtemps considérées comme relevant d’un modèle managérial et économique dépassé, les entreprises familiales séduisent de nouveau. Mal connues du gra...

Carambar & Co : sweet France

Carambar & Co : sweet France

En reprenant les activités confiserie de l’américain Mondelez, Eurazeo réalise l’un des plus beaux carve out de ces dernières années. Retour sur les g...

Rose Ouahba (Carmignac) : « Les marchés restent incrédules vis-à-vis du programme de resserrement de la Fed »

Rose Ouahba (Carmignac) : « Les marchés restent incrédules vis-à-vis du programme de resserrement de...

Rose Ouahba a profité de la réunion trimestrielle organisée le 12 juillet dernier par Carmignac pour exprimer le point de vue de la société de gestion...

Un ancien de TF1 chez DGFLA

Un ancien de TF1 chez DGFLA

L’ancien directeur juridique de l’information et des affaire judiciaires du groupe TF1, Philippe Moncorps, rejoint De Gaulle Fleurance & Associés...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message