Le plus gros fonds tech de la planète lève 93 milliards de dollars

Pour son premier tour de table, Vision Fund  lève 93 milliards de dollars et devient le fonds le plus important de la planète dédié au secteur de la tech.

Pour son premier tour de table, Vision Fund lève 93 milliards de dollars et devient le fonds le plus important de la planète dédié au secteur de la tech.

93 milliards de dollars. C’est le montant levé par le nouveau fonds dédié à la tech, Vision Fund. Créé en octobre 2016 par le groupe japonais SoftBank et le fonds souverain d’Arabie saoudite, il devient ainsi le plus important de la planète en tech. Un objectif affiché dès son lancement par Masayoshi Son, le patron de l’opérateur télécoms nippon, et le vice-prince héritier du royaume saoudien Mohammed Ben Salmane qui espèrent atteindre les cent milliards de dollars dans les six prochains mois. La part du groupe SoftBank dans Vision Fund s’élève déjà à 28 milliards de dollars et celle du fonds saoudien à 45 milliards de dollars.

 

Le partenariat est né d’une volonté pour l’un d’investir massivement dans les technologies de demain, et pour l’autre, de diversifier les sources de revenus de son pays à travers son gigantesque fonds souverain de 533 milliards de dollars. Mais il résulte surtout d’une croyance commune forte : « La technologie a le potentiel pour répondre aux plus grands risques auxquels l’humanité fait face aujourd’hui. Mais les sociétés qui cherchent à résoudre ces problèmes ont besoin de capitaux patients et de long terme » a expliqué Masayoshi Son, selon le journal Les Échos. Publiques, privées, nouvelles ou établies, les entreprises porteuses de cette révolution pourront faire appel à la générosité du fonds pour financer leur croissance. Tous les domaines seront concernés indique un communiqué publié par SoftBank : l’internet des objets, l’intelligence artificielle, la robotique, les applications mobiles, l’informatique… Cette volonté de voir émerger les technologies du futur est partagée par d’autres acteurs de la scène mondiale, comme la société d’investissement Mubadala (Émirats arabes unis), Apple, Qualcomm et Foxconn Technology qui devraient investir plusieurs milliards de dollars dans Vision Fund.

 

Marion Robert 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Une arme supplémentaire pour la Cnil

Une arme supplémentaire pour la Cnil

La société Hertz France écope de la première sanction pécuniaire prononcée en vertu de la loi pour une République numérique.

Europe 1 fait peau neuve

Europe 1 fait peau neuve

Arrivé il y a deux mois aux commandes de la radio, Frédéric Schlesinger a frappé fort en renouvelant une grande partie de la direction et en attirant...

Chiffre du jour : 51

Chiffre du jour : 51

C’est le nombre d’entreprises postales dans le monde qui assurent aussi un service financier, soit 28 % d'entre elles.

Jean-Luc Koffi Vovor : "Entre 2009 et 2015, les volumes annuels de levées ont été multipliés par cinq"

Jean-Luc Koffi Vovor : "Entre 2009 et 2015, les volumes annuels de levées ont été multipliés par cin...

Associé fondateur de la société Kusuntu, Jean-Luc Koffi Vovor promeut le capital-investissement en Afrique depuis 2009. Il coanime l’Observatoire afri...

Jean-Michel Huet (BearingPoint) : "Utiliser le digital comme catalyseur du développement"

Jean-Michel Huet (BearingPoint) : "Utiliser le digital comme catalyseur du développement"

Les avancées digitales que connaît l’Afrique lui permettent de sauter les étapes de son développement et d’être en passe de devancer les autres cont...

Chiffre du jour : 16 %

Chiffre du jour : 16 %

C’est le taux de décideurs qui pensent que le digital a déjà transformé leur chaîne logistique, selon un rapport de Deloitte et Mitsubishi Heavy Indus...

Damien Martin (Babilou) : «  la chance n’existe pas,  elle se provoque »

Damien Martin (Babilou) : « la chance n’existe pas, elle se provoque »

Damien Martin est arrivé chez Babilou en 2015 avec l’objectif d’accompagner la croissance internationale du groupe. Acquisitions, déploiement de nouve...

Olivier Granet (AccorHotels) : "Il existe une réelle intensification des flux interrégionaux"

Olivier Granet (AccorHotels) : "Il existe une réelle intensification des flux interrégionaux"

Premier opérateur hôtelier international, AccorHotels est un acteur économique de référence en Afrique. Olivier Granet évoque l’ambition du groupe et...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message