Les finances du PS et des Républicains dans le rouge

Au-delà de leur présence à l’Assemblée nationale, les élections législatives sont un véritable enjeu économique pour les partis.

Au-delà de leur présence à l’Assemblée nationale, les élections législatives sont un véritable enjeu économique pour les partis.

Avec 5,9 millions d’électeurs de moins qu’aux législatives de 2002 et près de 250 sièges perdus, le PS verra ses finances fondre de plus de 17 millions d’euros par an. Pour rappel, le parti tire la moitié de ses revenus des financements publics : 24,8 millions d'euros sur 54,8 millions selon les derniers chiffres de la Commission nationale des comptes de campagne. Malgré la débâcle, la probabilité de voir le PS faire faillite est encore minime. Et pour cause, la formation du Président sortant François Hollande détient depuis 1986 l’hôtel Solférino estimé à une valeur de 53 millions d’euros.

 

Jackpot pour En Marche !

 

Le PS n’est pas le seul à souffrir de cette refonte électorale. Les Républicains et le Front national ont été aussi mis à rude épreuve. Déjà dans une situation financière compliquée avec une dette de cinquante millions d’euros, le parti dirigé par Bernard Accoyer s’apprête à perdre près de neuf millions d’euros. Mais c’est sans doute la formation de Marine Le Pen qui devrait le plus souffrir avec une dette de neuf millions d’euros contractée en 2014 et des pertes de 758 000 par an. Des désastres qui contrastent avec En Marche !. À peine un an après sa création, le parti d’Emmanuel Macron va réaliser une opération sans précédent. Avec 6,3 millions de voix obtenues, il touchera quinze millions d’euros chaque année.

 

G.P.-C.

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Une arme supplémentaire pour la Cnil

Une arme supplémentaire pour la Cnil

La société Hertz France écope de la première sanction pécuniaire prononcée en vertu de la loi pour une République numérique.

Europe 1 fait peau neuve

Europe 1 fait peau neuve

Arrivé il y a deux mois aux commandes de la radio, Frédéric Schlesinger a frappé fort en renouvelant une grande partie de la direction et en attirant...

Chiffre du jour : 51

Chiffre du jour : 51

C’est le nombre d’entreprises postales dans le monde qui assurent aussi un service financier, soit 28 % d'entre elles.

Jean-Luc Koffi Vovor : "Entre 2009 et 2015, les volumes annuels de levées ont été multipliés par cinq"

Jean-Luc Koffi Vovor : "Entre 2009 et 2015, les volumes annuels de levées ont été multipliés par cin...

Associé fondateur de la société Kusuntu, Jean-Luc Koffi Vovor promeut le capital-investissement en Afrique depuis 2009. Il coanime l’Observatoire afri...

Jean-Michel Huet (BearingPoint) : "Utiliser le digital comme catalyseur du développement"

Jean-Michel Huet (BearingPoint) : "Utiliser le digital comme catalyseur du développement"

Les avancées digitales que connaît l’Afrique lui permettent de sauter les étapes de son développement et d’être en passe de devancer les autres cont...

Chiffre du jour : 16 %

Chiffre du jour : 16 %

C’est le taux de décideurs qui pensent que le digital a déjà transformé leur chaîne logistique, selon un rapport de Deloitte et Mitsubishi Heavy Indus...

Damien Martin (Babilou) : «  la chance n’existe pas,  elle se provoque »

Damien Martin (Babilou) : « la chance n’existe pas, elle se provoque »

Damien Martin est arrivé chez Babilou en 2015 avec l’objectif d’accompagner la croissance internationale du groupe. Acquisitions, déploiement de nouve...

Olivier Granet (AccorHotels) : "Il existe une réelle intensification des flux interrégionaux"

Olivier Granet (AccorHotels) : "Il existe une réelle intensification des flux interrégionaux"

Premier opérateur hôtelier international, AccorHotels est un acteur économique de référence en Afrique. Olivier Granet évoque l’ambition du groupe et...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message