Nouveau coup de pouce pour le label ÉcoQuartiers

À l'occasion de la remise des trente-et-un nouvelles labellisations ÉcoQuartiers, la ministre du Logement a présenté quatre nouveaux axes de travail visant à donner une nouvelle impulsion au label.

À l'occasion de la remise des trente-et-un nouvelles labellisations ÉcoQuartiers, la ministre du Logement a présenté quatre nouveaux axes de travail visant à donner une nouvelle impulsion au label.

Emmanuelle Cosse n'oublie pas le label ÉcoQuartiers. À l'occasion de la remise des trente-et-une nouvelles labellisations ÉcoQuartiers pour l'année 2016, qui a vu pour la première fois la distinction d'un projet étranger (Morino City au japon), la ministre du Logement a également annoncé quatre nouvelles orientations visant à « donner un nouvel élan » au label. Les idées sont les suivantes : renforcer le « caractère universel » du label, avec un objectif affiché de 500 labellisations d'ici 2018 ; couvrir tous les territoires « dans leur diversité », avec une ambition de 30 % de labellisations en milieu rural ; conforter le « rôle de laboratoires d'innovations » des écoquartiers sur les thèmes de l’énergie, de la mobilité, de la santé, de l'économie circulaire, de l'habitat participatif et de la sobriété, notamment grâce à  un « appui technique des agences et opérateurs qualifiés de l’État » ; et enfin renforcer « la lisibilité et l'opérationnalité » du label.

Lors de la cérémonie, la ministre a également lancé la cinquième campagne de labellisation pour l'année 2017 et a appelé de ses voeux à la tenue d'un « grand forum sur la ville durable » fin 2017, concluant que « la ville durable de demain doit se construire ensemble aujourd’hui ».

La liste des lauréats est disponible sur le site du ministère du Logement.

 

B. B.