Nouvelle politique mondiale de parentalité chez Danone

Début mars, le géant français des produits laitiers et de l’agroalimentaire a lancé une politique parentale à l’échelon mondial. Destinée à ses 100 000 salariés, elle a vocation à couvrir les mille premiers jours de l’enfant, du début de la grossesse jusqu’à ses deux ans.

Début mars, le géant français des produits laitiers et de l’agroalimentaire a lancé une politique parentale à l’échelon mondial. Destinée à ses 100 000 salariés, elle a vocation à couvrir les mille premiers jours de l’enfant, du début de la grossesse jusqu’à ses deux ans.

«Notre politique parentale a pour objectif de donner à chacun de nos employés la possibilité d’atteindre ses ambitions personnelles, familiales et professionnelles, déclare Lorna Davis, chief Manifesto Catalyst de Danone. C’est l’une de nos actions pour promouvoir la diversité au niveau mondial. »  

 

Durant la grossesse, le groupe offre aux futures et jeunes mères la possibilité d’aménager leur temps de travail. Un congé parental rémunéré permet également aux nouveaux parents de « créer des liens familiaux » et de « s’adapter à leurs nouvelles responsabilités ». Il est de dix-huit semaines pour le parent biologique et de quatorze pour le parent adoptif.

 

Après la naissance, Danone prévoit des mesures de protection de l’emploi et d’accompagnement lors du retour en entreprise. Des salles d’allaitement dans les bureaux employant plus de cinquante personnes devraient également voir le jour. Cette politique parentale de grande envergure s’adaptera aux spécificités locales et sera totalement opérationnelle d’ici fin 2020.

 

CG