Nouvelles lignes à grande vitesse : des « investissements excessifs » aux yeux du Sénat

Dans un rapport rendu le 29 septembre, un groupe de travail sénatorial sur les infrastructures de transport appelle à une sélection et à un suivi plus rigoureux des projets.

Dans un rapport rendu le 29 septembre, un groupe de travail sénatorial sur les infrastructures de transport appelle à une sélection et à un suivi plus rigoureux des projets.

C'est un rapport qui n'est peut-être pas parvenu jusqu'au bureau de François Hollande. Quelques jours après sa remise, le chef de l'État s'est en effet empressé d'annoncer l'accélération de la mise en œuvre du projet de ligne à grande vitesse (LGV) entre Poitiers et Limoges. Un projet pourtant déjà retoqué en avril par le Conseil d'État qui avait estimé sans détour que « les inconvénients du projet l'emportent sur ses avantages ». C'est également l'avis du groupe de travail sénatorial sur les infrastructures de transport. Ces huit sénateurs de droite et de gauche, réunis en février dernier par la commission des finances du Sénat, demandent en effet le gel pendant une quinzaine d'années du financement des nouveaux projets de lignes à grande vitesse (LGV), dont celui auquel François Hollande est tellement attaché.

Pour les sénateurs, la priorité doit être donnée à des « investissements massifs » dans la modernisation du réseau. Les infrastructures ferroviaires souffrent, ce n'est pas une nouveauté, et les 2,5 milliards d'euros consacrés chaque année à ces travaux ne semblent pas suffire à renverser la tendance. Les auteurs du rapport jugent donc indispensable « de dégager 1 à 2 milliards supplémentaires » par an et porter ainsi cet effort entre 3,5 et 4,5 milliards d'euros pendant les quinze prochaines années. Une loi de programmation des infrastructures de transport pourrait dans ce contexte offrir une nouvelle visibilité budgétaire et permettre la hiérarchisation des projets. Sans laisser cette fois des milliards disparaître au détour d'un tunnel : pour les sénateurs, il est en effet indispensable de mettre en place une commission permanente de suivi pendant au moins cinq ans.

F. N.

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

INFLUENCEUR. Première femme élue à la tête de l’Église protestante unie de France en mai dernier, Emmanuelle Seyboldt plaide pour davantage de nuances...

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

L’annonce de la fusion entre les deux clubs franciliens avait fait l’effet d’une bombe. Il n’aura fallu que six jours pour que le projet soit reporté...

Clyde & Co s’installe à LA

Clyde & Co s’installe à LA

En ouvrant à Los Angeles, la firme internationale Clyde & Co bénéficie d’une neuvième implantation sur le sol américain.

Fin des tarifs réglementés du gaz

Fin des tarifs réglementés du gaz

La Commission nationale de l’énergie (CRE) l’avait laissé entendre en juin dernier : les tarifs réglementés du gaz en France ne sont pas en accord ave...

KKR : le private equity a son Game of Thrones

KKR : le private equity a son Game of Thrones

Pionnière de l’industrie mondiale du capital-investissement, la société de gestion new yorkaise entrevoit le départ des associés fondateurs au profit...

Crédit Suisse se renforce

Crédit Suisse se renforce

Après quatre ans passés à la direction de la Deutsche Bank en France, Bruno Hallak, cinquante ans, devrait rejoindre le Crédit Suisse à la rentrée.

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Moins d’un mois après avoir infligé une amende inédite à Google, la Commission européenne établit un nouveau record en condamnant cinq fabricants de p...

Le chiffre du jour : 16 MD€

Le chiffre du jour : 16 MD€

C’est le montant que représente la lutte des banques françaises contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme chaque année. Un chiffr...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message