Qwant : « Europa First » !

Qwant cherche et trouve : le moteur de recherche européen à l’éthique sans faille, ni cookies ni traçage publicitaire, lève 15 millions d’euros auprès de la Caisse des dépôts et 3,5 millions auprès de son actionnaire historique Axel Springer.
Le logo du moteur de recherche affiche la couleur de ses engagements...

Qwant cherche et trouve : le moteur de recherche européen à l’éthique sans faille, ni cookies ni traçage publicitaire, lève 15 millions d’euros auprès de la Caisse des dépôts et 3,5 millions auprès de son actionnaire historique Axel Springer.

L’Europe et sa « souveraineté technologique », son « écosystème » et ses « infrastructures » numériques ou le « développement des territoires » : voilà ce que l’on entend répéter à l’envi lorsque la Caisse des dépôts et consignations (CDC) rencontre Qwant. Pour l’institution publique gestionnaire de la retraite d’un Français sur cinq, son « portefeuille numérique de confiance » passe en effet par le soutien au moteur de recherche initialement franco-allemand mais qui tend de plus en plus à être la réponse européenne à Google. Tout du moins un début d’alternative solide aux vues hégémoniques du géant américain – 95 % de part de marché en Europe. Ainsi, aux quinze millions d’euros que la CDC met sur la table aujourd’hui en plus de la rallonge de 3,5 millions de l’investisseur historique Axel Springer, il faut ajouter les 25 millions d’euros de prêt de la Banque européenne d’investissement en octobre 2015. Les fondateurs Éric Léandri, Jean-Manuel Rozan et Alberto Chalon – sans oublier la société Pertimm –, seraient-ils enfin entendus dans leur combat contre « Gégé », comme en parle Éric Léandri pour s’abstenir de nommer Google, et ses pratiques commerciales faisant fi de la vie privée de ses utilisateurs ?

 

Le plan 2021

. 1 000 embauches
  en Europe

. 500 M€ de CA

. 100 à 150 M€   d’investissement en infrastructures et R&D

. 300 M€ en marketing

 

Privacy design, appli et mapp

La CDC semble prête à jouer le jeu. Gabrielle Gauthey, sa directrice des investissements, précise ainsi que dans la « logique d’investisseur minoritaire de long terme dans des projets d’intérêt général », aucune date de sortie n’est envisagée. Qwant représente même ce «  supplément d’âme » que recherche l’institution et ses 38 milliards sous gestion, au même titre qu’« un socle essentiel » aux infrastructures de l’Europe numérique. À la question de savoir pourquoi la BPI n’est pas elle-même partie prenante dans ce tour de table, Gabrielle Gauthey précise que l’investissement est « articulé » avec la banque publique, « déjà prêteuse par ailleurs », et s’inscrit logiquement dans le pôle numérique existant à la CDC avec un « aspect souveraineté » franco-européenne stratégique. Le président de Qwant, Éric Léandri, insiste d’ailleurs sur la démarche d’ancrage territorial de la start-up : ses trois implantations (Paris, Rouen et Nice), les collaborations scientifiques avec les centres de recherche français et européens car « tout y est, et le meilleur, pour l’intelligence artificielle comme pour le reste », ou les serveurs qui « sont ici, en France, à Paris, et pas ailleurs ni dans on ne sait quel cloud à l’étranger »... Une logique poussée jusque dans les futures embauches, « un millier, en Europe exclusivement », pour les mêmes raisons… Éric Léandri enfonce même le clou : « La France et l’Allemagne réunies, c’est la moitié du marché américain, avec un niveau social supérieur, une ouverture incomparable… Si vous ajoutez l’Italie, l’Espagne, etc., vous voyez que ce marché est d’une richesse infinie. »

 

Développements en qwantité

Alberto Chalon, le directeur général, précise pour sa part certes viser un marché de niche qui serait en somme « celui du respect de la vie privée », mais qu’avec « 10 % des requêtes de l’ensemble des Européens, nous serions déjà bien en place ! Nous sommes optimistics pour notre business plan (lire encadré ?2021?) », lâche ainsi l’Italien polyglotte. Si le moteur de recherche est déjà en lui-même aussi puissant et efficace que Google, « le respect de l’utilisateur et la neutralité des réponses en plus », Qwant passe donc la vitesse supérieure : l’appli pour mobile est désormais disponible sur les systèmes iOS (Apple) comme Android - 50 000 téléchargements en quelques jours ! ; Bercy l’a adopté et il fait partie des moteurs dorénavant conseillés pour l’administration et les ministères français ; Qwant Mapp n’est plus qu’une question de jours - « vos données sont effacées cinq minutes après votre recherche » ; le front est dorénavant en open source ; deux millions d’enfants surfent avec Qwant Junior et sa recherche sécurisée ; un partenariat est en cours avec Universal pour la musique, sans oublier Qwant Games en développement ; l’Afrique francophone est demandeuse ; et même… Trump, qui se prend pour « le chef du monde » avec « son décret voulant fliquer tous les citoyens, pas uniquement les Américains, travaille pour nous » !

 

Qwant, la croissance

2,6 milliards de requêtes en 2016

96e site le plus visité en France (302e fin 2015)

1834e dans le monde (5373e fin 2015)

De 21 à 28 langues

L’Afrique francophone en ligne de mire

 

@QuentinLepoutre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Pacte gagnant-gagnant ou marché de dupes ? Si la première conférence des territoires organisée par l’exécutif a été appréciée dans sa méthode, les élu...

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Selon une étude du cabinet de conseil McKinsey, la digitalisation du secteur bancaire représente un potentiel de mille milliards d’euros de création d...

Le chiffre du jour : 16,7 %

Le chiffre du jour : 16,7 %

C’est le taux de pauvreté en Grande-Bretagne en 2015, selon les dernières données du Bureau national des statistiques britannique. Un chiffre en baiss...

Le conseiller, clé de la confiance entre les TPE et les banques

Le conseiller, clé de la confiance entre les TPE et les banques

La Médiation du crédit, Deloitte et In Extenso ont publié le 5 juillet 2017 les résultats du premier baromètre de la confiance des dirigeants de TPE à...

Cinq promotions chez Baker McKenzie

Cinq promotions chez Baker McKenzie

Le bureau de Paris de Baker McKenzie coopte deux partners, Guillaume Nataf et Édouard de Rancher, nomme Régis Torlet au rang de senior counsel, Ludovi...

François Lecointre : le nouveau chef d’État-major qui fait l’unanimité

François Lecointre : le nouveau chef d’État-major qui fait l’unanimité

François Lecointre, militaire de renom et chef du cabinet militaire du premier ministre depuis 2011, succède au général de Villiers comme chef d’État-...

Nicolas Woussen (Showroomprivé) : « La direction financière est le business partner des opérationnels »

Nicolas Woussen (Showroomprivé) : « La direction financière est le business partner des opérationnel...

Directeur général finance du groupe de ventes flash en ligne Showroomprivé, Nicolas Woussen a sous son giron les fonctions finance classiques – compta...

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Avec Pronovias, le leader mondial des robes de mariée, BC Partners réalise un joli coup sur le marché européen du private equity. Jean-Baptiste Wautie...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message