Steven Ware, architecte (Art & Build Paris) : « L’urgence en matière de réduction carbone nous apparaît cruciale »

À la fois biologiste et architecte, Steven Ware développe une démarche où l’innovation et l’architecture circulaire convergent pour favoriser le développement durable. Rencontre.

À la fois biologiste et architecte, Steven Ware développe une démarche où l’innovation et l’architecture circulaire convergent pour favoriser le développement durable. Rencontre.

Décideurs. Comment l’innovation se concrétise-t-elle dans votre approche architecturale ? 

Steven Ware. Nous considérons que notre contribution à l’avancement de l’industrie du bâtiment doit aller au-delà de l’innovation implicite à chaque projet – il n’y a jamais deux projets identiques – et nous avons créé un pôle de recherche et développement qui nous permet d’innover sans les contraintes du calendrier des projets. Avec différentes thématiques au cœur du développement durable telles que la biodiversité, la construction bois et les matériaux à mémoire de forme, nous souhaitons contribuer à une dynamique de recherche, en open source, afin qu’elle puisse bénéficier à d’autres architectes, ingénieurs, entreprises est promoteurs.

 

Vous faites intervenir le bois lamellé dans plusieurs réalisations de projets à grande échelle, comme notamment celle de la tour Silva à Bordeaux, pourquoi ce choix de matériau ?

Après analyse des différents challenges que présente le développement durable, l’urgence en matière de réduction des émissions carbone nous apparaît cruciale. Étant dans un premier temps diplômé de biologie avant d’avoir effectué des études d’architecture, la protection de l’environnement est un élément fondamental dans la réalisation de chacune des constructions. Le bois permet un bilan d’énergie grise très avantageux par rapport aux matériaux traditionnels. De tous les matériaux de structure, il est celui dont le contenu en énergie grise est le plus faible. Il est une solution pour se servir de l’effet « piège à carbone » à long terme.

Dans cette même perspective de limitation du gaspillage et de l’impact environnemental nous avons le projet de réaliser en Bretagne, une école publique qui intègre un processus d’économie circulaire dès sa conception. L’incorporation de ce modèle dans nos constructions permet de passer d’une réduction d’impact à la création de valeurs positives sur un plan social, économique et environnemental.

 

Comment envisagez-vous la ville de demain ?

Nous souhaitons mettre en place une ville de demain qui intègre une approche biomimétique. Il s'agit d'une démarche pluridisciplinaire qui consiste à étudier les modèles de la nature et à reproduire les propriétés essentielles, formes, matériaux ou processus des systèmes biologiques. Le but est de trouver des solutions qui ne surexploitent pas les ressources naturelles et qui visent la résilience écologique. L’homme doit trouver l’équilibre entre dépense d’énergie et choix de la matière.

 

Propos recueillis par Laetitia Sellam

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Pacte gagnant-gagnant ou marché de dupes ? Si la première conférence des territoires organisée par l’exécutif a été appréciée dans sa méthode, les élu...

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Selon une étude du cabinet de conseil McKinsey, la digitalisation du secteur bancaire représente un potentiel de mille milliards d’euros de création d...

Le chiffre du jour : 16,7 %

Le chiffre du jour : 16,7 %

C’est le taux de pauvreté en Grande-Bretagne en 2015, selon les dernières données du Bureau national des statistiques britannique. Un chiffre en baiss...

Le conseiller, clé de la confiance entre les TPE et les banques

Le conseiller, clé de la confiance entre les TPE et les banques

La Médiation du crédit, Deloitte et In Extenso ont publié le 5 juillet 2017 les résultats du premier baromètre de la confiance des dirigeants de TPE à...

Cinq promotions chez Baker McKenzie

Cinq promotions chez Baker McKenzie

Le bureau de Paris de Baker McKenzie coopte deux partners, Guillaume Nataf et Édouard de Rancher, nomme Régis Torlet au rang de senior counsel, Ludovi...

François Lecointre : le nouveau chef d’État-major qui fait l’unanimité

François Lecointre : le nouveau chef d’État-major qui fait l’unanimité

François Lecointre, militaire de renom et chef du cabinet militaire du premier ministre depuis 2011, succède au général de Villiers comme chef d’État-...

Nicolas Woussen (Showroomprivé) : « La direction financière est le business partner des opérationnels »

Nicolas Woussen (Showroomprivé) : « La direction financière est le business partner des opérationnel...

Directeur général finance du groupe de ventes flash en ligne Showroomprivé, Nicolas Woussen a sous son giron les fonctions finance classiques – compta...

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Avec Pronovias, le leader mondial des robes de mariée, BC Partners réalise un joli coup sur le marché européen du private equity. Jean-Baptiste Wautie...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message