Une levée de fonds de cent millions d’euros pour SeaBubbles

La start-up française prépare une importante nouvelle levée de fonds pour passer à la phase d’industrialisation de ses « taxis volants nautiques ».

© SeaBubbles

La start-up française prépare une importante nouvelle levée de fonds pour passer à la phase d’industrialisation de ses « taxis volants nautiques ».

Alain Thébault, cofondateur et vice-président de SeaBubbles, aime aller vite. Après avoir levé dix millions d’euros en mai dernier auprès de l’assureur Maif, la start-up française vient d’annoncer un nouveau tour de table de 100 millions d’euros. Cette levée record pour une société française en 2017 devrait se conclure rapidement. Alain Thébault a révélé le 30 mai sur BFMTV être en négociation avec un grand acteur français. L’opération devrait être bouclée d’ici à quelques jours.

 

Sea Bubbles : des taxis volants au-dessus des flots

Le Sea Bubble peut atteindre plus de 50 km/h sur un mode zéro bruit, zéro vague et zéro pollution. Le véhicule énergétiquement autonome dispose de deux petits moteurs à hélices électriques qui le propulsent et lui permettent de « voler » au-dessus de l’eau. C'est le courant des marées ou des fleuves qui fait tourner des hélices placées sous le dock, l’énergie produite étant ensuite stockée dans des batteries sous le ponton d’amarrage.

Le véhicule pourra accueillir quatre passagers en plus du pilote. À moyen terme, le bubble sera totalement autonome. Anders Bringdal, cofondateur et président de SeaBubbles, prévoit également de développer une application nommée « Catch a Bubble » permettant de réserver un véhicule sur le même principe qu’Uber.

 

Une tournée mondiale

Quatre Sea Bubbles de présérie sont actuellement en construction à Lausanne sur le même site qui a vu naître le célèbre Solar Impulse. Des tests à taille réelle sont également effectués en ce moment dans le sud de la France. Le premier exemplaire sera dévoilé le 15 juin lors du salon Viva Technology.

Paris sera la première ville à expérimenter les Bubbles sur la Seine entre les 20 et 30 septembre prochain. Les fondateurs de la start-up prévoient ensuite de faire un « pop-up tour » pour présenter le système des bulles et son écosystème au monde entier. Sont déjà prévues au programme Dubaï et Miami.

 

Vous pouvez retrouver notre interview d’Alain Thébault, fondateur et vice-président de SeaBubbles, ici).


Margaux Savarit-Cornali

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Une arme supplémentaire pour la Cnil

Une arme supplémentaire pour la Cnil

La société Hertz France écope de la première sanction pécuniaire prononcée en vertu de la loi pour une République numérique.

Europe 1 fait peau neuve

Europe 1 fait peau neuve

Arrivé il y a deux mois aux commandes de la radio, Frédéric Schlesinger a frappé fort en renouvelant une grande partie de la direction et en attirant...

Chiffre du jour : 51

Chiffre du jour : 51

C’est le nombre d’entreprises postales dans le monde qui assurent aussi un service financier, soit 28 % d'entre elles.

Jean-Luc Koffi Vovor : "Entre 2009 et 2015, les volumes annuels de levées ont été multipliés par cinq"

Jean-Luc Koffi Vovor : "Entre 2009 et 2015, les volumes annuels de levées ont été multipliés par cin...

Associé fondateur de la société Kusuntu, Jean-Luc Koffi Vovor promeut le capital-investissement en Afrique depuis 2009. Il coanime l’Observatoire afri...

Jean-Michel Huet (BearingPoint) : "Utiliser le digital comme catalyseur du développement"

Jean-Michel Huet (BearingPoint) : "Utiliser le digital comme catalyseur du développement"

Les avancées digitales que connaît l’Afrique lui permettent de sauter les étapes de son développement et d’être en passe de devancer les autres cont...

Chiffre du jour : 16 %

Chiffre du jour : 16 %

C’est le taux de décideurs qui pensent que le digital a déjà transformé leur chaîne logistique, selon un rapport de Deloitte et Mitsubishi Heavy Indus...

Damien Martin (Babilou) : «  la chance n’existe pas,  elle se provoque »

Damien Martin (Babilou) : « la chance n’existe pas, elle se provoque »

Damien Martin est arrivé chez Babilou en 2015 avec l’objectif d’accompagner la croissance internationale du groupe. Acquisitions, déploiement de nouve...

Olivier Granet (AccorHotels) : "Il existe une réelle intensification des flux interrégionaux"

Olivier Granet (AccorHotels) : "Il existe une réelle intensification des flux interrégionaux"

Premier opérateur hôtelier international, AccorHotels est un acteur économique de référence en Afrique. Olivier Granet évoque l’ambition du groupe et...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message