Vivendi garde la main sur Telecom Italia

La Commission européenne autorise la prise de contrôle par le groupe de Vincent Bolloré à condition qu'il cède sa participation dans Persidera.

La Commission européenne autorise la prise de contrôle par le groupe de Vincent Bolloré à condition qu'il cède sa participation dans Persidera.

Si Vivendi n'est pas en odeur de sainteté en Italie, il l'est un peu plus à Bruxelles : le groupe de médias français vient d'obtenir le feu vert de la Commission européenne quant à sa prise de contrôle de Telecom Italia (23,94 % de son capital et 2/3 du board). La seule condition que le vaisseau amiral de Vincent Bolloré devra respecter sera de céder la participation de 70 % de Telecom Italia dans l'opérateur de réseaux Persidera, cela afin d'éviter qu'il augmente les prix facturés aux chaînes de télévision transalpines (sachant que Vivendi détient aussi 30 % de l'italien Mediaset...). Cette décision n'a par ailleurs aucun impact sur l'injonction commandée par le régulateur national des télécoms (Agcom) à Vivendi de réduire l'une ou l'autre de ses participations dans les diffuseurs de contenus locaux, sous peine d'être pénalisé par une amende pouvant aller jusqu'à 5 % de ses revenus (540 millions d'euros).

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !