Vivendi-Havas : une association naturelle ?

Le groupe de médias va rajouter une brique « publicité » avec Havas. Vincent Bolloré est actionnaire des deux entités.
Vincent Bolloré, raider financier et bâtisseur d'empire.

Le groupe de médias va rajouter une brique « publicité » avec Havas. Vincent Bolloré est actionnaire des deux entités.

Pressentie depuis plusieurs mois, l’acquisition d’Havas par Vivendi est désormais chose officielle. Le groupe publicitaire se retrouve valorisé autour de 4 milliards d’euros, et la holding personnelle de Bolloré devrait toucher 2,4 milliards en échange de sa participation de 60 %. Habitué des coups financiers, Vincent Bolloré semble cette fois privilégier la construction d’un empire cohérent et préparer sa succession à la tête de ce dernier alors qu’il envisage de partir en 2022. En réunissant Vivendi (Canal+, Universal Music…) et le publicitaire Havas – qu’il contrôle donc à hauteur de 20 % et  60 % respectivement −, l’entrepreneur breton fait le choix de faire bénéficier à Havas du « savoir-faire de Vivendi dans la gestion des talents, la création de contenus et leur distribution » précise le communiqué de presse. Néanmoins, différents analystes financiers ont émis une réserve quant à l’étendue des synergies générées par ce rapprochement, précisant qu’une décote de l’action Vivendi ne serait pas surprenante. Quoi qu’il arrive, l’homme d’affaires réalise là un élargissement stratégique et financier considérable de la multinationale affichant dorénavant douze milliards d’euros de revenus annuels, soit une augmentation de 20 %. Par ailleurs, il permet à ses héritiers, Yannick et Cyrille, de se frotter aux rudiments des affaires au sein de la galaxie Vivendi qui leur est promise.        

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !