Fessenheim : l'État et EDF tombent d'accord

L'État et EDF sont parvenus à un protocole d'accord concernant les conditions d'indemnisation relatives à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Le montant devrait s'élever autour de 500 millions d'euros.

L'État et EDF sont parvenus à un protocole d'accord concernant les conditions d'indemnisation relatives à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Le montant devrait s'élever autour de 500 millions d'euros.

Nouvelle étape franchie dans le processus de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Lundi 23 janvier, EDF et son premier actionnaire, l'État français, ont enfin trouvé un compromis sur les conditions d'indemnisation relatives à la fermeture de la première centrale nucléaire française. L'exécutif et le conseil d'administration d'EDF se sont mis d'accord sur un montant compris entre 450 et 500 millions d'euros que l'exécutif devra verser à l'énergéticien tricolore entre 2019 et 2021, afin de compenser le manque à gagner d'EDF ainsi qu'à couvrir ses dépenses liées au démantèlement de la centrale et à la reconversion du personnel.

La fermeture des deux réacteurs de la centrale devrait intervenir d'ici fin 2018 mais reste cependant suspendue à trois conditions : la bonne poursuite des travaux de l'EPR de Flamanville, encore en attente d'autorisations administratives, une dérogation concernant l'exploitation du réacteur 2 de la centrale de Paluel en Seine-Maritime, et enfin le feu vert de européen à la restructuration de l'entreprise. En effet, EDF attend que la Commission européenne accepte que l'Etat participe à hauteur de trois milliards d'euros à l'augmentation de capital qui devrait être lancée prochainement.

La fermeture de la centrale, engagement de campagne de François Hollande, n'est donc pas encore totalement actée, puisque la prochaine élection présidentielle pourrait encore rebattre les cartes d'un feuilleton qui dure depuis près de cinq ans.

 

B. B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chiffre du jour : 3,4 %

Le chiffre du jour : 3,4 %

C’est le poids du e-commerce dans le PIB mondial, d’après le centre de recherche Ecommerce Foundation. Un marché en plein essor qui doit encore gagner...

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Face aux Gafa, l’affirmation des Batx (2/4) : Tencent, le monde ne suffit pas

Une entreprise qui compte parmi les 10 plus importantes du monde avec la croissance d’une start-up. Le succès de Tencent est indiscutable mais la comp...

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Gecina et Icade, de grosses foncières qui en avalent d’autres

Les foncières Gecina et Icade procèdent chacune à des acquisitions importantes d’autres sociétés d’investissement immobilier cotées (siic) pour la fin...

La gamification du recrutement

La gamification du recrutement

Avec l’arrivée des « millenials » sur le marché de l’emploi, certaines sociétés optent pour des campagnes de recrutement originales en conduisant les...

Chiffre du jour : 22

Chiffre du jour : 22

C’est le nombre d’universités françaises représentées dans le dernier classement de Shanghai (ARWU). Une performance en demi-teinte compte tenu de la...

La République en marche en perte de vitesse ?

La République en marche en perte de vitesse ?

Seuls 32 % des militants LREM ont participé à la consultation lancée par le parti au début de l’été pour renouveler ses statuts. Essoufflement général...

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes prend la tête de GE Healthcare Europe

Catherine Estrampes va succéder à Jean-Michel Malbrancq la tête de GE Healthcare Europe à partir du 1er octobre 2017.

Le chiffre du jour : 20 MD €

Le chiffre du jour : 20 MD €

C’est le coût du déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire français, le chantier d’infrastructure le plus important du pays.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message