Grand Paris : l’aubaine du Brexit ?

Un an après le Brexit, on s'active de toute part du côté de la capitale française pour attirer les déçus de Londres.

Un an après le Brexit, on s'active de toute part du côté de la capitale française pour attirer les déçus de Londres.

Le 23 juin 2016 a sonné le glas d'un certain idéalisme en Europe : en se prononçant à 51,9 % en faveur du leave, les citoyens britanniques ont décidé que leur avenir s'écrirait en marge de la construction européenne. Un projet pour lequel la Grande-Bretagne, dans son ensemble, n'a jamais véritablement montré de réel enthousiasme… La question est : qu’avons-nous, Français, à y gagner ? Si l’on imagine mal Paris venir concurrencer l'imprenable citadelle londonienne sur la finance, d'autres marchés plus spécifiques, comme l'immobilier, semblent plus ouverts et préfigurent un derby Paris/Londres des plus disputés. Côté français, on sort l'artillerie lourde afin d'attirer les entreprises : alors Premier ministre, Manuel Valls annonce une mise à jour du régime des impatriés, « le plus favorable du monde », leur permettant de jouir d'un taux d'impôt sur le revenu à 28 % pendant huit ans, contre 40 % outre-Manche. À l'échelon local, les ennemis ont déclaré l'union sacrée : la mairie de Paris, la Région Île-de-France et la Métropole du Grand Paris se sont déplacés ensemble en terre anglaise afin d'y séduire les entreprises, lesquelles pourront jouir du tout nouveau guichet unique où chaque dirigeant bénéficiera d'un « chargé d'affaires dédié » pour accompagner son arrivée sur les rives de la Seine. Depuis un an, les représentants du Grand Paris multiplient ainsi les road shows accompagnés de chefs d'entreprise, allant même jusqu'à Séoul en juin 2017 afin de vanter l'attractivité de la région capitale. Le département des Hauts-de-Seine est même allé jusqu'à s'offrir plusieurs emplacements publicitaires de choix dans la capitale de la perfide Albion avec une affiche titrée « Tired of the fog ? Try the Frogs ! » mettant en scène une grenouille ornée d'un col blanc et d'une cravate tricolore, le quartier d'affaires de La Défense en arrière-plan. Nul doute que l'élection d'Emmanuel Macron, ex-banquier anglophone à l'image « business friendly » pourra également peser dans la balance. L'enjeu est de taille puisque ses initiateurs espèrent attirer au moins 10 000 emplois à un horizon 2019, avant même l'effectivité du Brexit. Quand les apôtres du remain pleurent un idéal perdu, les opportunistes y voient l'occasion de venger Waterloo.

 

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les jeunes avocats ont une nouvelle présidente

Les jeunes avocats ont une nouvelle présidente

L’Union des jeune avocats (UJA), qui renouvelle sa présidence chaque année, vient de porter à sa tête Laëtitia Marchand.

Robert Ophèle est le nouveau patron des marchés financiers

Robert Ophèle est le nouveau patron des marchés financiers

Le candidat proposé par Emmanuel Macron pour diriger l’Autorité des marchés financiers (AMF) a été auditionné par les deux assemblées qui ont voté en...

Grégory Clémente (Proparco) : « Consacrer le quart de notre volume global de financement à des prises de participation »

Grégory Clémente (Proparco) : « Consacrer le quart de notre volume global de financement à des prise...

À la tête de Proparco depuis un an, Grégory Clémente vient de présenter les résultats de l’institution financière au service du secteur privé et du dé...

DriiveMe : les routes européennes à un euro

DriiveMe : les routes européennes à un euro

Pour fêter ses cinq années d’existence, Driiveme se lance à la conquête du marché espagnol. Le service de rapatriement de voitures à un euro est en pl...

Le chiffre du jour : 4,6 milliards

Le chiffre du jour : 4,6 milliards

C’est le nombre d’écoutes générées par le titre « Despacito » de l’artiste portoricain Luis Fonsi sur les plate-formes de streaming légal, d’après l’a...

Le spécialiste du vélo Alltricks lève 7,3 M€

Le spécialiste du vélo Alltricks lève 7,3 M€

Ce nouveau tour de table permet à Entrepreneur Venture, 123 IM et quatre business angels d’entrer au capital.

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Pacte gagnant-gagnant ou marché de dupes ? Si la première conférence des territoires organisée par l’exécutif a été appréciée dans sa méthode, les élu...

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Selon une étude du cabinet de conseil McKinsey, la digitalisation du secteur bancaire représente un potentiel de mille milliards d’euros de création d...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message