L'État lance son obligation verte

Les ministères de l'Environnement et de l'Économie ont lancé la première obligation verte d'État dont le montant pourrait approcher les dix milliards d'euros.

Les ministères de l'Environnement et de l'Économie ont lancé la première obligation verte d'État dont le montant pourrait approcher les dix milliards d'euros.

Comme annoncé par François Hollande lors de la Conférence environnementale d'avril dernier, la France a enfin lancé sa première obligation « verte » souveraine. Officialisé par les ministres de l'Environnement et de l'Économie, Ségolène Royal et Michel Sapin, le dispositif prendra la forme d'emprunts d'État dédiés au financement de projets bénéfiques à l'environnement (transports propres, économies d'énergie…), pour la lutte et l'adaptation face au réchauffement climatique, à la protection de la biodiversité et à la lutte contre la pollution. Ces emprunts seront lancés dès les prochaines semaines et pourraient financer un montant allant jusqu'à dix milliards d'euros de dépenses a précisé Michel Sapin. Par cette démarche, l'exécutif poursuit un triple objectif : développer ce marché des obligations vertes afin qu'il atteigne la « taille critique suffisante pour inciter les opérateurs, mieux définir le cadre de ce marché et confirmer le leadership de la place de Paris sur la finance verte ».

Réagissant à l'annonce, le WWF France a salué «  la qualité du dispositif qui correspond aux meilleurs standards de marché existants et va même au-delà en apportant des garde-fous sérieux ». Son président, Pascal Canfin, s'est félicité de ce lancement, affirmant que « la France crée aujourd’hui un précédent qui a vocation à devenir un standard de marché pour assurer la traçabilité des investissements verts et des impacts environnementaux réalisés ». Selon lui, il sera désormais « difficile pour d’autres États émetteurs, voire d’autres entreprises, d’être en-deçà de ce nouveau standard ».

 

B. B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Avec Pronovias, le leader mondial des robes de mariée, BC Partners réalise un joli coup sur le marché européen du private equity. Jean-Baptiste Wautie...

Dimitri Farber (Tiller) « Tiller permet de répondre au casse-tête comptable des restaurateurs »

Dimitri Farber (Tiller) « Tiller permet de répondre au casse-tête comptable des restaurateurs »

Après avoir levé cent mille euros en janvier 2015 et quatre millions en avril 2016, Tiller a réussi à devenir le leader français du secteur des caisse...

Deux entrants dans le réseau Simon Avocats

Deux entrants dans le réseau Simon Avocats

Le réseau de cabinets fondé par Simon Associés s’enrichit de deux nouveaux partenaires à Toulouse et à Saint-Denis de La Réunion.

Le chiffre du jour : 104 millions

Le chiffre du jour : 104 millions

C’est le nombre d’abonnés total du service de streaming légal Netflix au deuxième trimestre de 2017, d’après une fiche transmise aux actionnaires. L’e...

Yves Hinnekint (Opcalia): « Nous avons une responsabilité d’innovation sociale »

Yves Hinnekint (Opcalia): « Nous avons une responsabilité d’innovation sociale »

Opcalia est un acteur national de premier plan dans la collecte et la gestion des contributions des entreprises au titre de la formation professionnel...

La primauté de la négociation d’entreprise : un concept nouveau ?

La primauté de la négociation d’entreprise : un concept nouveau ?

L’idée est intéressante. Elle est d’ailleurs au cœur du projet de réforme du droit du travail actuellement en discussion. Mais cette idée est-elle aus...

Diversité : la parole se libère

Diversité : la parole se libère

En 2006, Eurodisney publie une offre d’emploi commençant par la phrase suivante : « Si vous êtes intéressé(e) et de nationalité européenne… ». L’affai...

Sabine Marcellin rejoint Staub & Associés

Sabine Marcellin rejoint Staub & Associés

A l’approche de la date d’application du nouveau règlement européen sur les données personnelles le cabinet Staub & Associés se dote d’un atout de...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message