Lancement de la Fondation Nexity

Nexity renforce  ses  actions en se dotant d’une Fondation d’entreprise du même nom qui porte l’ambition d’être un acteur essentiel de la Cité, et de contribuer au vivre ensemble.

Nexity renforce ses actions en se dotant d’une Fondation d’entreprise du même nom qui porte l’ambition d’être un acteur essentiel de la Cité, et de contribuer au vivre ensemble.

« Nexity, en plus de façonner les villes au quotidien, a pour vocation d’être un acteur de la Cité. La Fondation porte pleinement cette ambition et incarne l’engagement citoyen et sociétal du groupe », indique Alain Dinin président-directeur général de Nexity. Faire de la ville un lieu de vie meilleur pour tous, telle est la vocation de la Fondation qui vient de voir le jour. Créée pour cinq ans elle est dotée d'un budget propre d'environ un million d'euros par an, un peu plus de 700 000 euros en 2017 et pouvant aller jusqu'à 1,1 million d'ici 2021. 

 

L'incertion sociale, l'éducation et l'emploi 

 

L'insertion sociale par le logement, l'éducation et l'emploi sont les trois axes de travail de la nouvelle structure de mécénat du groupe. « Ensemble, pour une ville plus solidaire », telle est la devise de la Fondation Nexity. La première action sera réalisée en partenariat avec la Fondation Abbé Pierre et Emmaüs Solidarité. Elle concernera le développement des pensions de famille, ces structures d'hébergement de longue durée dotées d'un accompagnement social. La deuxième initiative aura lieu à Toulouse avec un dispositif d'aide à la recherche d'emploi des seniors. Pour porter et expérimenter de nouvelles formes de solidarité, la Fondation mise également sur l’engagement de ses collaborateurs. « Plusieurs autres projets sont déjà en cours de gestation », a indiqué Hervé Denize, ancien directeur général délégué de Nexity qui préside la fondation. Parmi ceux annoncés, la participation à une mission de sensibilisation de jeunes propriétaires et locataires au bon usage des copropriétés et de leur logement, le soutien aux collectivités territoriales pour la création d'écoles de la deuxième chance ou encore l'accueil en entreprises de jeunes collégiens issus de milieux populaires dans le cadre de stages. 

 

Vanessa Benesty 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !