Michael et Yoël Zaoui, Zaoui & Cie

DÉCIDEURS. Pensez-vous que le Brexit aura un impact sur le marché M&A européen ?

YOËL ZAOUI. Difficile à dire, cela se verra dans le temps. Si le dispositif économique, politique et fiscal se resserre pour les européens, ceci devrait favoriser les rapprochements entre groupes européens. La dimension politique est donc fondamentale et nous savons combien elle est incertaine. Concernant le marché britannique, il est et restera, à mon avis, le marché du M&A le plus actif d’Europe. On remarque que certains groupes anglais souhaitent faire des acquisitions dans l’Union européenne afin de contrecarrer les effets potentiels du Brexit. La baisse de la livre, souvent utilisée comme argument pour justifier une hausse du marché du M&A, n’est pas un gros facteur à mon avis, sauf potentiellement pour les groupes anglais avec des activités dominantes hors du Royaume-Uni. Dans mon expérience, les taux de change ne sont pas un facteur décisif dans les opérations de rapprochements d’entreprises, hormis lorsqu’interviennent des considérations de financement ou de couverture du risque.

 

Pourquoi lui : il a conseillé LafargeHolcim dans la restructuration et l’élargissement de son partenariat avec le marocain SNI. Une opération d’un montant de 3,6 milliards d’euros. 

 

Retrouvez toutes les personnalités du secteur « Banques d'affaires ».

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 leaders de la finance - Édition 2017

Essilor-Luxottica, Zodiac-Safran, Actelion-Johnson & Johnson… Après une année 2016 en demi-teinte, le marché des fusions et acquisitions a démarré sur les chapeaux de roue en 2017. Une reprise qui devrait se maintenir au moins jusqu’à la fin de l’année puisque tous les indicateurs sont au vert. Qui sont les personnalités qui profitent de cette reprise ?