Réservation hôtelière en ligne : les remèdes des autorités de concurrence

La Commission européenne et les autorités nationales de concurrence procèdent à un contrôle coordonné de l’impact des engagements pris par les plates-formes de réservation hôtelière pour stimuler la concurrence.
Booking.com

La Commission européenne et les autorités nationales de concurrence procèdent à un contrôle coordonné de l’impact des engagements pris par les plates-formes de réservation hôtelière pour stimuler la concurrence.

De nouvelles règles, conclues en coordination avec la Commission européenne et les autorités de la concurrence de dix pays européens dont la France, sont entrées en vigueur en juillet-août 2015 afin de lutter contre les abus de position dominante dans le secteur de la réservation hôtelière en ligne. Les centrales de réservation en ligne comme Booking.com se sont alors engagées à redonner aux hôtels davantage de liberté en matière commerciale et tarifaire afin de stimuler la concurrence dans le secteur. Les engagements pris restreignent les « clauses de parité étendue » pratiquées par ces centrales qui interdisaient aux hôteliers de proposer des tarifs plus bas sur leurs propres sites ainsi que sur tout autre canal de distribution. Aujourd’hui, les nouvelles « clauses de parité restreinte » permettent aux hôtels de proposer des tarifs inférieurs sur des plates-formes concurrentes ainsi que sur leurs canaux directs hors ligne (téléphone, mailings, messageries instantanées, agences de voyages physiques, etc.) et en ligne. Ces mesures ont également donné aux hôteliers la possibilité de gérer leurs disponibilités et d'allouer aux plates-formes de réservation un nombre de nuitées inférieur à celui proposé aux concurrents et/ou sur leurs propres canaux.

 

Rééquilibrage du jeu de la concurrence

Sous l'égide de la Commission, l'Autorité de la concurrence française et neuf de ses homologues européens ont décidé d’évaluer l’efficacité de ces remèdes. Ils interrogent les plates-formes (Booking.com, Expedia, Tripadvisor, etc.) d’un côté et les hôteliers de l’autre grâce à un questionnaire et selon une méthodologie unifiée permettant de comparer l’état des lieux avant et après la prise des mesures. Les résultats montrent que le passage de clauses de parité étendue à des clauses de parité restreinte augmente la différenciation tarifaire entre les plates-formes de réservation en ligne dans la plupart des pays. Ce qui démontre le rééquilibrage du jeu de la concurrence sur le marché. Cependant, à l’exception de la France et de Allemagne, près de la moitié des hôtels interrogés indiquent ne pas avoir été informés des différentes mesures prises par les centrales de réservations.

 

Sur la base de ces travaux, la Commission européenne et les autorités nationales de concurrence demeurent particulièrement vigilantes sur l’état de la concurrence dans ce secteur et décident de le maintenir sous surveillance.

 

NB

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutement »

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutem...

Syntec Conseil en recrutement constitue la seule structure représentative de la profession qui rassemble près de 130 cabinets de recrutement. Antoine...

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Le premier groupe européen coté d'immobilier commercial met en œuvre un programme de rachat d'actions d'un montant maximal de 750 millions d'euros, ho...

Le chiffre du jour : 550 €

Le chiffre du jour : 550 €

En août 2017, le kilo de vanille a atteint la somme record de 550 euros, il n’était que de cinquante-trois euros il y a quatre ans. La précaution néce...

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Après dix ans d’absence à l’international, le groupe Eiffage entreprend avec succès sa reconquête du continent. Retour sur la stratégie du groupe en A...

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Le 24 septembre, les grands électeurs sont appelés à renouveler la moitié du Sénat. L’arrivée de 170 nouveaux élus à la chambre haute aura-t-elle un i...

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

INFLUENCEUR. Interlocuteur régulier des pouvoirs publics, le secrétaire général de la Fenvac (Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accid...

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Se saisissant de la question des conditions de travail dans les cabinets d’avocats, le gardien des droits individuels a lancé au début de l’été une en...

Une arme supplémentaire pour la Cnil

Une arme supplémentaire pour la Cnil

La société Hertz France écope de la première sanction pécuniaire prononcée en vertu de la loi pour une République numérique.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message