Snapchat en Bourse : pourquoi (ne pas) investir ?

Loin de remettre en cause le plébiscite de l'application de partage de contenus éphémères, il semble néanmoins que la route de la croissance soit jalonnée de ralentisseurs...

Loin de remettre en cause le plébiscite de l'application de partage de contenus éphémères, il semble néanmoins que la route de la croissance soit jalonnée de ralentisseurs...

Les sirènes de Wall Street devraient retentir dès le mois prochain à l'occasion de l'introduction en Bourse de Snap Inc – plus connu sous le nom de Snapchat – qui s'annonce comme la plus belle IPO du New York Stock Exchange depuis celle de Facebook en 2012 (plus de 100 MD$ de valorisation). L'application mobile de partage de contenus éphémères (photos, vidéos, messages...) souhaiterait quant à elle lever assez d'argent pour atteindre une valeur d'entreprise comprise entre 20 et 25 MD$. À chiffres exceptionnels, plébiscite tout aussi exceptionnel : Snapchat peut compter sur plus de 150 millions d'utilisateurs actifs quotidiens et, selon les documents boursiers, ses revenus ont été multipliés par sept l'an dernier (400 M$). Pourtant, plusieurs zones d'ombre demeurent et font planer le doute d'une survalorisation. Son concurrent principal, Instagram (propriété de Facebook), a notamment répliqué son modèle de « stories » (photo ou vidéo dont la consultation n'est possible que pendant 24 heures), et accueille déjà autant d'utilisateurs que lui. Par ailleurs, la croissance du nombre d'abonnés de Snapchat ralentit, ce qui n'est pas sans rappeler l'histoire de Twitter, passé du statut de jeune prodige à celui de talent gâché des médias et réseaux sociaux. Enfin, à la différence de Facebook, Snapchat n'est toujours pas rentable à la veille de son IPO (plus de 500 M$ de pertes en 2016). Nouveaux éléments de réponse attendus dès le mois de mars donc...

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

INFLUENCEUR. Première femme élue à la tête de l’Église protestante unie de France en mai dernier, Emmanuelle Seyboldt plaide pour davantage de nuances...

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

L’annonce de la fusion entre les deux clubs franciliens avait fait l’effet d’une bombe. Il n’aura fallu que six jours pour que le projet soit reporté...

Clyde & Co s’installe à LA

Clyde & Co s’installe à LA

En ouvrant à Los Angeles, la firme internationale Clyde & Co bénéficie d’une neuvième implantation sur le sol américain.

Fin des tarifs réglementés du gaz

Fin des tarifs réglementés du gaz

La Commission nationale de l’énergie (CRE) l’avait laissé entendre en juin dernier : les tarifs réglementés du gaz en France ne sont pas en accord ave...

KKR : le private equity a son Game of Thrones

KKR : le private equity a son Game of Thrones

Pionnière de l’industrie mondiale du capital-investissement, la société de gestion new yorkaise entrevoit le départ des associés fondateurs au profit...

Crédit Suisse se renforce

Crédit Suisse se renforce

Après quatre ans passés à la direction de la Deutsche Bank en France, Bruno Hallak, cinquante ans, devrait rejoindre le Crédit Suisse à la rentrée.

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Moins d’un mois après avoir infligé une amende inédite à Google, la Commission européenne établit un nouveau record en condamnant cinq fabricants de p...

Le chiffre du jour : 16 MD€

Le chiffre du jour : 16 MD€

C’est le montant que représente la lutte des banques françaises contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme chaque année. Un chiffr...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message