Thomas Derichebourg : « Nous contribuons à la préservation des ressources naturelles »

Fondé en 1956 par le grand-père, développé par son fils, le groupe Derichebourg est devenu, en deux générations seulement, une multinationale leader dans les services aux entreprises et à l’environnement.

Fondé en 1956 par le grand-père, développé par son fils, le groupe Derichebourg est devenu, en deux générations seulement, une multinationale leader dans les services aux entreprises et à l’environnement.

Les préoccupations environnementales et sociales font partie de l'ADN du groupe. Quelle stratégie RSE développez-vous aujourd'hui ?

Thomad Derichebourg. Notre activité de recyclage a plus d’un demi-siècle : nul ne mesurait alors les conséquences climatiques de notre société de consommation, et nul ne parlait encore d’économie circulaire. Si le groupe Derichebourg est aujourd’hui un acteur majeur de cette nouvelle économie, c’est non seulement qu’il en fut l’un des pionniers par son activité de recyclage, mais aussi qu’il participe aujourd’hui directement à un autre modèle de création de valeur, à la fois sociale, sociétale, environnementale et économique. Cette responsabilité nous engage désormais à aller toujours plus loin, en investissant largement dans l’innovation, en cherchant à anticiper les besoins de nos clients et en allant au-delà des réglementations. Issus d’une culture entrepreneuriale très familiale, profondément ancrés dans les territoires où nous intervenons auprès des collectivités comme des entreprises, nous avons fait de la relation avec nos clients, nos salariés et nos fournisseurs l’un des principaux moteurs de notre développement. De par la nature de notre activité de recyclage, nous contribuons à la préservation des ressources naturelles et réduisons la consommation globale d’énergie en remettant sur le marché des matières premières secondaires de qualité.

Les autres branches du groupe, à savoir Multiservices, Propreté, et Energie, suivent ces mêmes principes.

 

« La relation avec nos clients, nos salariés et nos fournisseurs est l’un des moteurs de notre développement 

 

Quelles synergies développez-vous entre les activités environnement et les autres métiers du groupe ?

C’est une synergie essentiellement commerciale plus qu’une synergie métier. L’étendue du groupe fait que nous avons des experts métiers spécifiques dans chaque branche d’activité. Lorsqu’une branche d’activité est sollicitée par un client pour d’autres prestations ne dépendant pas de sa propre filiale, le responsable oriente le client vers la compétence métier.

 

Après votre grand-père et votre père, vous représentez la troisième génération aux commandes de l'entreprise. Qu'est-ce qui fait la force d'un groupe familial ?

Les valeurs familiales sont très fortement ancrées au sein du groupe, basées sur un modèle RH exemplaire à l’image du président actuel, Daniel Derichebourg, selon les aspects suivants : le respect, la proximité, la responsabilité, le professionnalisme, l’expertise, le sens du service… Avec mon frère Boris, président de Derichebourg Multiservices, nous avons été élevés dès notre plus jeune âge, avec ces valeurs que nous pérennisons aujourd’hui au sein du groupe et pour les années à venir. La famille Derichebourg est très proche de ses collaborateurs qui sont la véritable richesse de l’entreprise.

 

« Les valeurs familiales sont très fortement ancrées au sein du groupe »

 

Quelles sont vos ambitions à l'international ?

Fin 2015, Derichebourg Canada a débuté le contrat de collecte des ordures ménagères dans deux arrondissements de Montréal. Un appel d’offres de collecte d’ordures ménagères dans la ville de Gatineau a également été remporté, pour un démarrage au 1?? juin 2017. De nouveaux appels d’offres de collecte d’ordures ménagères ont été remportés au Maroc. Nous fournissons désormais des prestations aux habitants de Marrakech, Rabat, Kénitra, Ifrane. Derichebourg Multiservices Holding a intégré les activités portugaises de la filiale Safira, dont le contrôle avait été acquis à la fin de l’exercice précédent.

 

Quelle est la place donnée aux services aux particuliers dans votre stratégie de développement ?

Nous proposons des services aux particuliers leur permettant de recycler les métaux ferreux et non ferreux en toute traçabilité. Aujourd’hui, les ménages sont de plus en plus sensibilisés au tri et à la valorisation des déchets. Il nous apparaît très important d’être en mesure de proposer, sur l’ensemble du territoire, un maillage de sites dédié aux particuliers et d’accompagner cette démarche intégrée au modèle de l’économie circulaire.

 

Propos recueillis par Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

Emmanuelle Seyboldt : La foi dans le débat

INFLUENCEUR. Première femme élue à la tête de l’Église protestante unie de France en mai dernier, Emmanuelle Seyboldt plaide pour davantage de nuances...

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

Fusion Racing 92/Stade français: difficile de transformer l’essai

L’annonce de la fusion entre les deux clubs franciliens avait fait l’effet d’une bombe. Il n’aura fallu que six jours pour que le projet soit reporté...

Clyde & Co s’installe à LA

Clyde & Co s’installe à LA

En ouvrant à Los Angeles, la firme internationale Clyde & Co bénéficie d’une neuvième implantation sur le sol américain.

Fin des tarifs réglementés du gaz

Fin des tarifs réglementés du gaz

La Commission nationale de l’énergie (CRE) l’avait laissé entendre en juin dernier : les tarifs réglementés du gaz en France ne sont pas en accord ave...

KKR : le private equity a son Game of Thrones

KKR : le private equity a son Game of Thrones

Pionnière de l’industrie mondiale du capital-investissement, la société de gestion new yorkaise entrevoit le départ des associés fondateurs au profit...

Crédit Suisse se renforce

Crédit Suisse se renforce

Après quatre ans passés à la direction de la Deutsche Bank en France, Bruno Hallak, cinquante ans, devrait rejoindre le Crédit Suisse à la rentrée.

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Près de trois milliards d’euros d’amende pour le « cartel des camions »

Moins d’un mois après avoir infligé une amende inédite à Google, la Commission européenne établit un nouveau record en condamnant cinq fabricants de p...

Le chiffre du jour : 16 MD€

Le chiffre du jour : 16 MD€

C’est le montant que représente la lutte des banques françaises contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme chaque année. Un chiffr...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message